Naissances en Bourgogne-Franche-Comté : un rebond en mars et avril 2021

L’INSEE a communiqué les chiffres des naissances du 1er semestre 2021 en Bourgogne-Franche-Comté. Même si elles sont moins nombreuses qu’en 2020, un rebond a été observé en mars et avril 2021.

3 août 2021 à 17h46 par Amélie Brenon

Naissance en Bourgogne-Franche-Comté : un rebond en mars et avril 2021
Un rebond des naissances a été observé en mars et avril 2021.
Crédit: Photo d'illustration/ DR communiqué de presse INSEE

Le début d'année 2021 a été marqué par une baisse des naissances en Bourgogne-Franche-Comté d'après une étude de l'Institut National de la Statistique et des Études Économique (INSEE). En janvier et février 2021, les naissances « sont en retrait de, respectivement, 17 et 12 % par rapport à 2020 ». Difficile ne pas faire le lien avec la crise du COVID-19. En effet, les naissances « correspondent aux conceptions d’avril et mai 2020 qui ont été bien moins nombreuses qu'habituellement puisqu’il s’agissait de la période du premier confinement de la pandémie de la Covid-19. »

Un rebond en mars et avril 2021

« En Bourgogne-Franche-Comté, les mois de mars et avril 2021 se caractérisent par une reprise des naissances, et probablement donc une concrétisation des grossesses qui avaient été reportées. Les naissances augmentent en mars de 2,1 % par rapport à 2020. Celles d’avril bondissent de 6,3 %. » Les conceptions ont donc été nombreuses pendant la période de déconfinement.

Seulement une baisse de nouveaux nés a été observée pour les mois de mai et juin 2021 qui « comptent, respectivement 1,9 % et 3,0 % de naissances de moins que l’année d’avant ».

Une baisse de 4.2% des naissances par rapport au 1er semestre 2020

Bien qu’un rebond ait été noté en mars et avril 2021, il y a eu moins de naissances en ce 1er semestre 2021 qu’à la même période en 2020. « En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 12 069 naissances domiciliées au cours du 1er semestre 2021, soit 535 naissances de moins qu'à la même époque en 2020. Cela représente une baisse de 4,2 %. Ce fléchissement des naissances est un peu plus marqué qu’en moyenne en France, - 3,7 %. La région fut une des plus fortement touchées par la première vague de Covid-19 avec l’Île-de-France, le Grand Est et les Hauts-de-France. »

Un déficit de naissances important en Côte d'Or 

"Au 1er semestre 2021, les naissances sont en fort retrait dans l’Yonne, - 8,7 % par rapport au 1er semestre 2020. Viennent ensuite le Territoire de Belfort, - 6,3 %, et la Côte-d’Or, - 6,1 %. Durant cette période, la Côte-d’Or n’a connu aucun mois de reprise des naissances. Le nombre
mensuel de naissances est souvent inférieur au niveau de l’an passé, ou au mieux tout juste comparable."