Autoroute : « La somnolence au volant est la première cause d'accident »

Chaque samedi de février, la société d'autoroute APRR et celle du sommeil PillowKnights proposent aux conducteurs de l'A31 arrêtés sur l'aire de Brognon des ateliers de sensibilisation à la somnolence au volant, qui reste la première cause de mortalité sur autoroute.

18 février 2017 à 5h16 par 45

K6 FM

Chaque samedi de février, la société d'autoroute APRR et celle du sommeil PillowKnights proposent aux conducteurs de l'A31 arrêtés sur l'aire de Brognon des ateliers de sensibilisation à la somnolence au volant, qui reste la première cause de mortalité sur autoroute.

En février, des millions de conducteurs traversent la France dans un sens puis du l'autre pour les fameuses vacances d'hiver en direction des pistes pour la plupart d'entre eux. 

�? cette occasion, l'APRR et PillowKnights ont décidé de sensibiliser les conducteur sur un des pires maux de l'autoroute : la somnolence. 

« Le problème avec la somnolence, c'est qu'elle est très difficile à détecter. Du mal à vous concentrer sur la route, bâillements et paupières lourdes, plus de souvenirs des derniers kms... lorsque ses symptômes se manifestent, la somnolence est déjà là. Champ visuel et temps de réaction réduits, risque d'endormissement... votre sécurité est menacée. Impossible de lutter, une seule solution : s'arrêter ! » explique un communiqué.

Sur l'aire de Brognon (Côte-d'Or), les deux entités proposent donc chaque samedi de février une évaluation gratuite de leur niveau de somnolence via un questionnaire, et l'achat d'un Pack anti-somnolence au volant (une bague StopSleep qui sonne en cas de somnolence et un oreiller).

Yoann Olid