CDB - Metz : entame corsée d'un mois de janvier capital

Après une trêve internationale de deux mois, les affaires reprennent pour le Cercle Dijon Bourgogne avec la réception de Metz ce mercredi au palais des sports pour le compte de la 12ème journée de Ligue Féminine de handball. Les bilans actuels des deux formations sont diamétralement opposés après les 11 premières journées.

6 janvier 2016 à 5h32 par 45

K6 FM

Apr�s une tr�ve internationale de deux mois, les affaires reprennent pour le Cercle Dijon Bourgogne avec la r�ception de Metz ce mercredi au palais des sports pour le compte de la 12�me journ�e de Ligue F�minine de handball. Les bilans actuels des deux formations sont diam�tralement oppos�s apr�s les 11 premi�res journ�es (1v 1n 8d pour Dijon 7v 1n 1d pour Metz). Les messines sont donc potentiellement leaders (elles comptent deux match de moins que Fleury) et ont accueilli en d�cembre leur nouveau coach, Emmanuel Mayonnade (qui succ�de � J�r�my Roussel) qui a rejoint la Moselle suite � la faillite de Mios et dont ce sera le premier match officiel sur le banc messin.

Depuis deux mois, le CDB n'a donc disput� que quelques rencontres amicales contre Besan�on ou autournoi de St Gall, mais surtout effectu� un gros travail physique � l'entra�nement afin d'aborder ce mois de janvier de la derni�re chance pour lui.

Les joueuses de Christophe Mar�chal n'ont vraiment plus le choix. Derni�res au classement apr�s le retrait de Mios, les dijonnaises peuvent encore math�matiquement accrocher les play-offs, la fameuse sixi�me place, mais ne nous le cachons pas cela rel�ve de l'exploit. Il faut pour cela reprendre 7 points � Nice en 7 matchs restant � jouer. Un sans faute est donc indispensable en esp�rant des faux pas des adversaires, bref un calcul savant. Un avantage dans tout cela, le CDB d�barrass� de l'angoisse d'une rel�gation possible peut jouer lib�r� et se l�cher, il n'y a plus rien � perdre et tout � gagner. Durant la premi�re moiti� de championnat les partenaires de L�a Terzi ont parfois montrer leur capacit� � titiller les meilleurs. Il faut maintenant passer du � titillement � � la victoire. Pour commencer le hors d'oeuvre est donc costaud, Metz n'ayant rien du sparring partner docile. Dijon en cr�ant l'exploit, car cela en serait un, lancerait superbement 2016 avant de se rendre � Besan�on pour le fameux derby. Des Bisontines qui ont elles superbement entam� leur ann�e en allant s'imposer � Fleury.

Lire la suite sur Dijon-sportnews.fr