Actualités régionales

Classement des villes étudiantes de « l'Etudiant » : Dijon perd une place

15 septembre 2020 à 07h55 Par la rédaction
Crédit photo : Photo d’illustration K6FM

Le journal « l’Etudiant » publie ce mardi matin la 14eme édition de son classement des villes étudiantes. Cette année, Toulouse conserve la première place devant Lyon et Rennes. Dijon perd une place et se positionne 17ème du classement général.

Comme chaque année, la rédaction a passé au crible une quarantaine de villes universitaires : logement, études, sports, sorties, culture, transports... pour savoir quelle est la ville où la qualité de vie est la meilleure pour étudier.

Le Classement détaillé de Dijon

Pour la 14ème édition du classement des villes étudiantes de l'Etudiant, Dijon se positionne à la 17ème place du classement général et conserve la 2ème place du classement des grandes villes.

Son classement par critère :

    Attractivité : 23ème

    Formation : 11ème

    Cadre de vie : 15ème

    Vie étudiante : 9ème

    Emploi : 27ème

Un classement qui prend en compte les besoins des étudiants

Le classement des villes étudiantes de l'Etudiant prend en compte les indicateurs permettant de mieux cerner les besoins essentiels des étudiants :

Une offre de formations qualitative et suffisamment diversifiée,

Des propositions de logements nombreux et peu onéreux,

Un réseau de transports en commun efficace et abordable,

Un programme culturel riche et varié,

Un marché de l'emploi important et dynamique,

Une ville attractive pour les étudiants Européens du programme Erasmus,

Et un peu de soleil en prime

Au total ce sont 16 indicateurs classants basés sur des données publiques qui ont permis de classer 44 unités urbaines de plus de 8 000 étudiants. Les indicateurs sont regroupés en cinq grands critères : Attractivité, Formation, Vie étudiante, Cadre de vie et Emploi. Chacun des 16 indicateurs servant à alimenter les 5 grands critères.

Ces 44 unités urbaines ont ensuite été réparties en trois familles : les métropoles (plus de 40000 étudiants), les grandes villes (de 20000 à 40000 étudiants) et les villes de taille moyennes (de 8000 à 20000 étudiants). Chacune de ces catégories fait l'objet d'un classement général, ainsi que de classements par thèmes.

Nouveautés 2020 :

Deux indicateurs ont été ajoutés et deviennent classants pour le classement général en 2020-2021 : la présence des transports de nuit (critère Cadre de vie) et la qualité de l'air (critère Cadre de vie). Deux éléments qui ont une importance incontestable aux yeux des étudiants puisqu'ils leur permettent notamment d'améliorer leur vie quotidienne.

L'Etudiant a également élargi l'indicateur relatif à la part d'étudiants étrangers dans les villes. Jusqu'en 2019, seule la part d'étudiants en échange Erasmus était comptabilisée. Cette année, ce sont l'ensemble des étudiants internationaux qui sont pris en compte. Là encore, l'objectif est de parvenir au plus proche de la réalité.

Enfin, dans ce contexte de crise sanitaire, le classement des villes étudiantes répertorie le nombre de places en CHU par ville. Ces données ne figurent encore qu'à titre indicatif et ne sont donc pas classantes. 

Tous les détails sont accessibles sur www.letudiant.fr