Décés d'Alain Millot: Hommage unanime

Les réactions sont unanimes après la disparition du maire de Dijon, ce matin, à l'âge de 63 ans. Voici quelques hommages parvenus aujourd'hui à la rédaction de K6FM.   François REBSAMEN, Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social : Les lumières de la ville se sont éteintes trop vite pour Alain Millot et c'est avec une infinie tristesse que j'apprends la mort de mon ami et compagnon de route. Je l'ai vu lutter avec courage et détermination contre la maladie. Elle l'a finalement emporté, abrégeant sans doute ses souffrances mais plongeant sa famille, ses amis, les dijonnais et moi dans le chagrin. Alain a été pour moi pendant plus de 20 ans un soutien fidèle et indéfectible. J'ai apprécié au quotidien ses qualités humaines, son écoute, sa gentillesse. C'était un humaniste et un homme bon. Au-delà de l'amitié qui nous liait c'est l'amour que nous portions à Dijon qui nous a réuni tant dans nos combats politiques que dans notre action au service de notre ville. Tous les deux nous avons fait de Dijon et de son agglomération ce qu'elles sont aujourd'hui. La disparition d'Alain est une perte immense pour sa famille, pour ses collègues, pour les dijonnais et les dijonnaises, je leur adresse mes plus sincères condoléances   Michel Neugnot, 1er secrétaire fédéral du PS et l'ensemble des militants de Côte-d'Or tiens à saluer la dignité et le courage d'Alain Millot, notamment depuis le mois d'octobre dernier. « Alain avait choisi de mener un double combat, le combat pour nos valeurs à la tête de la mairie de Dijon et comme candidat aux élections départementales, ainsi que le combat contre la maladie. Â» Dignité, courage, engagement mais aussi fidélité et modestie, c'est ce que nous devons retenir de la vie d'Alain Millot.   Pour François Sauvadet, Président du conseil départemental de la Côte d'Or, Alain MILLOT était un homme disponible, d'une réelle gentillesse. C'était un humaniste engagé, un homme de conviction et de valeurs. Au Grand Dijon, à la Mairie ou encore au Conseil Départemental où il était élu depuis 2008, il laisse un grand vide. Je retiendrai son sens de l'engagement et ses interventions toujours franches et mesurées, respectueuses envers chacune et chacun. La Côte-d'Or tient aujourd'hui à lui rendre un hommage appuyé à la mesure de la responsabilité qu'Alain MILLOT assumait. J'avais pour lui la plus grande estime et le plus grand respect.   Pour François Patriat, Président du conseil régional de Bourgogne, L'engagement, le travail, la loyauté ont guidé sa vie et son action de militant et d'élu, ne suscitant autour de lui que de l'amitié et de l'attachement. Il a conduit sa tâche jusqu'au bout de ses forces, nous donnant en cela, à tous, une leçon de vie exemplaire.   Alain HOUPERT, Sénateur de la Côte-d'Or : Certes, nous étions des adversaires politiques. Mais s'opposer sur des idées n'entache en rien la valeur de ceux qui les portent. Et j'éprouvais, j'éprouve encore le plus profond respect pour l'homme qu'était Alain Millot. Discret et cependant pugnace, ferme mais sans ostentation, il a incarné pendant toute sa vie les qualités qui distinguent ce que Confucius nommait « les hommes de bien », guidés par la morale, la droiture et le souci d'autrui.   Nathalie KOENDERS, Première Adjointe au Maire de Dijon et Présidente du groupe Socialiste Radical de gauche Citoyen et apparenté a fait part de sa profonde tristesse suite au décès de « notre Maire et ami Alain Millot. Il laisse dans nos cœurs et nos mémoires le souvenir d'un Grand Homme Â»   Emmanuel Bichot, président du groupe Alliance et projets pour le Grand Dijon tient à saluer ses qualités humaines et à rendre hommage à son dévouement au service de nos concitoyens. Il a fait preuve d'un grand courage face à la maladie. Sous sa présidence, le Grand Dijon a adopté le statut de communauté urbaine, au 1er janvier 2015.   Colette POPARD, Présidente du Groupe des Forces de Progrès et Conseillère départementale : « Faisant de la proximité avec les dijonnaises et les dijonnais son credo, il fut brillamment réélu Conseiller départemental du canton de Dijon-2 lors des dernières élections de mars 2015 après sa première élection en sein de cette institution en 2008. Je perds aujourd'hui un ami et un compagnon de route. Nous partagions ce farouche besoin de justice et cette lutte permanente contre toutes les formes de discriminations. Â»   Pour Anne Erschens, Présidente du groupe Union de la droite et du Centre, Alain Millot était un homme bon, estimé pour son sens de l'écoute, sa modération et son engagement sincère au service de sa ville. Nous saluons, l'homme, l'élu, et le Dijonnais.   Jean Esmonin, maire de Chenôve, et le conseil municipal de Chenôve, tiennent à communiquer : « Les drapeaux sont en berne sur la tour Philippe Le Bon. Alain Millot a lutté avec un courage exceptionnel contre la maladie tout en poursuivant son œuvre pour Dijon et l'agglomération dijonnaise. Malgré le mal qui le rongeait, Alain Millot aura ainsi continué de marquer de son empreinte ces territoires qu'il aimait par dessus-tout. Son humanisme, sa bonté et sa droiture resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Incarnant les valeurs de la République qui nous sont chères, Alain Millot aura apporté toute sa pierre à l'évolution de la capitale régionale. Nous perdons un compagnon de route et un ami.   François-Xavier Dugourd Conseiller départemental de Dijon 1 et 1er Vice-président du Conseil départemental de la Côte-d'Or tient à saluer la mémoire d'un homme honnête et courageux. « J'avais pu apprécier dans nos échanges au Conseil municipal comme au Conseil départemental qu'il savait laisser de côté idéologie et sectarisme. Nous partagions l'amour de Dijon et le service des Dijonnais. Nous n'avions pas les mêmes convictions, mais j'ai toujours eu de l'estime pour son engagement politique et plus encore ces derniers mois où il luttait contre la maladie. Â»   Denis Rolland, recteur de l'académie de Dijon souhaite rendre hommage à un homme politique dont l'investissement et le souci de justice n'avaient d'égal que la discrétion. La ville de Dijon perd un grand maire qui lui était dévoué.   Eric Delzant, le Préfet de la Côte d'Or admire le courage qu'il a montré pour lutter contre la maladie, et respecte profondément l'homme qu'il était : simple, proche de ses concitoyens, à l'écoute et faisant preuve de valeurs humaines saluées unanimement.   Olivier Delcourt, Président du DFCO : Alain Millot était un fidèle supporter du DFCO depuis de longues années. Toujours présent au stade, il vivait pleinement les matchs et portait toujours un regard bienveillant sur notre équipe. Alain était quelqu'un de simple, humble et fidèle. Il va beaucoup nous manquer. Les joueurs du DFCO porteront ce week-end en hommage un brassard noir lors du match AC Ajaccio- DFCO comptant pour la première journée de L2 Une minute de silence en sa mémoire sera également observée lors de la rencontre DFCO-Chamois Niortais du vendredi 7 août.   Karine Savina, présidente du CDB : «Amoureux de sa ville, grand supporter des clubs dijonnais… Les mots le manquent Â»   L'équipe de K6FM qui a souvent cotoyé Monsieur Millot et pu apprécier sa disponibilité et sa gentillesse adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.   Crédit photo: DFCO

28 juillet 2015 à 0h08 par Franck Pelloux

K6 FM