Départementales 2015 : On se prépare au second tour en Côte-d'Or

Le second tour des élections départementales aura lieu ce dimanche 29 mars. Après une percée historique du Front National, une droite majoritaire et une gauche qui a notamment résisté dans les cantons dijonnais, analyse des enjeux et attentes pour le second tour avec les différentes forces en présence.

27 mars 2015 à 2h33 par 45

K6 FM

Le second tour des élections départementales aura lieu ce dimanche 29 mars. Après une percée historique du Front National, une droite majoritaire et une gauche qui a notamment résisté dans les cantons dijonnais, analyse des enjeux et attentes pour le second tour avec les différentes forces en présence :

La droite peut garder son Conseil

Arrivée en tête du nombre de voix au premier tour en Côte-d'Or, l'Union entre les différents partis de droite semble avoir fonctionné, et tout porte à croire que le Conseil Départemental ne changera pas de majorité à l'arrivée. « La stratégie du ni-ni (ni FN ni PS ndlr) fonctionne » explique Alain Joyandet pour la Droite. « Car dans une triangulaire, le vote Front National conduit la plupart du temps à l'élection socialiste. Il faut donc bien réfléchir avant de glisser son bulletin.  Mais c'est à nous de redonner confiance à ces électeurs. »

Avec plus de 35% des voix dimanche dernier, la droite veut consolider son avance « Les gens sont assez intelligents pour savoir pour qui ils veulent voter. Ils l'ont montré dimanche, et nous les appelons à faire de même ce 29 mars. »

Le Front National voudra s'affirmer

«  La première victoire du FN s'est d'être devenu le deuxième parti de Côte-d'Or et de France » confie le chef de fil FN en Côte-d'Or, �?douard Cavin.

Avec 27 % des voix au premier tour, le FN a en effet fait une percée importante et inhabituelle sur ces élections, puisqu'il sera présent dans 16 des 23 cantons côte-d'orien.  Un score qui peut s'expliquer aussi par le « un vote d'adhésion, et le rejet des deux forces qui se partagent le pouvoir depuis très longtemps » selon le frontiste.  Présent dans de nombreuses triangulaires, le Front National cherchera donc à montrer qu'il est plus qu'un vote contestataire dans ces élections.

La gauche appelle au sursaut républicain

3e parti de Côte-d'Or après ces élections, les forces de progrès de gauche n'en demeurent pas moins fières de leur résistance au premier tour « Sur les cantons dijonnais notamment, nous avons très bien résisté, en étant devant dans 5 cantons sur 6 » nous confie Colette Popard, représentante de la Gauche « On notera une forte abstention au premier tour et une montée du FN. L'abstentionnisme profite toujours aux extrêmes » regrette-elle.

Pour ce second tour, les forces de progrès espère repasser devant le Front National, en appelant notamment au sursaut républicain, comme il a été permis sur le canton de Brazey avec le désistement des forces de gauche sur une triangulaire « La droite est aussi responsable de cette montée du FN.  Mais nous sommes républicains avant tout, et nous invitons tout le monde à votez pour nos forces de gauche, plutôt que les extrêmes. »