Depuis Dijon, Edouard Philippe confirme la fin (progressive) du RSI

En déplacement à Dijon ce mardi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé plusieurs mesures importantes dans le but de simplifier l'activité des travailleurs indépendants.

5 septembre 2017 à 15h00 par journal1

K6 FM

En d�placement � Dijon ce mardi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a annonc� plusieurs mesures importantes dans le but de simplifier l'activit� des travailleurs ind�pendants.

De nombreux travailleurs ind�pendants attendaient cette mesure. En d�placement � Dijon ce mardi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a annonc� la disparition progressive en deux ans du R�gime social des ind�pendants (RSI), � partir du 1er janvier 2018.

"Les ind�pendants n'auront plus � faire deux d�clarations fiscale et sociale comme c'est le cas aujourd'hui", a confi� le chef du gouvenerment � la Chambre de m�tiers et de l'Artisanat de Dijon. "Cette r�forme devrait concerner enivron 4,6 millions de personnes pour la partie "assurance maladie" du RSI, 2 millions d'ind�pendants � la retraite et 2,8 millions de "cotisants"", a �galement ajout� Edouard Philippe. 

Autre annonce importante : l'exon�ration des cotisations sociales pour une nouvelle entreprise. Lors de sa premi�re ann�e, le travailleur ind�pendant ne payera tout simplement pas de cotisations sociales. "Une ann�e blanche" selon le Premier minisitre. Il a �galement promis un "coup de pouce" de 200 millions d'euros via une baisse de cotisations sup�rieure � l'impact de la hausse � venir de la CSG.

 

On commence �videmment avec la venue d'Edouard Philippe � Dijon. Le premier ministre a annonc� plusieurs mesures importantes dans le but de simplifier l'activit� des travailleurs ind�pendants.

Et c'est confirm�. Le R�gime social des ind�pendants le RSI sera bien supprim� � partir du 1er janvier 2018 avec une "phase transitoire" de deux ans.

Autre annonce importante : l'exon�ration des cotisations sociales pour une nouvelle entreprise. Lors de sa premi�re ann�e, le travailleur ind�pendant ne payera pas de cotisations sociales. � Une ann�e blanche � selon Edouard Philippe.