Des passeurs de migrants en Côte-d'Or ? François Sauvadet porte plainte

Face à la recrudesence des jeunes mineurs étrangers accueillis dans les services sociaux du département ces dernières années, le président côte-d'orien François Sauvadet soupçonne qu'un réseau organisateurs de passeurs soit à l'oeuvre. L'élu UDI a porté plainte pour X pour lancer une procèdure.

6 octobre 2016 à 9h25 par 45

K6 FM

Face � la recrudesence des jeunes mineurs �trangers accueillis dans les services sociaux du d�partement ces derni�res ann�es, le pr�sident c�te-d'orien Fran�ois Sauvadet soup�onne qu'un r�seau organisateurs de passeurs soit � l'oeuvre. L'�lu UDI a port� plainte pour X pour lancer une proc�dure.

Pour Fran�ois Sauvadet, le constat est sans appel : � Depuis maintenant plusieurs ann�es, les travailleurs sociaux du D�partement ont constat� une recrudescence du nombre de mineurs non accompagn�s (MNA) �trangers � prendre en charge. Apr�s v�rifications et retours d'exp�riences de la Cellule de l'enfance en danger et des urgences (CEDU), il s'av�re qu'un grand nombre de ces mineurs sont principalement issus de deux pays d'Afrique subsaharienne (Mali, Congo). Il appara�t �galement tr�s clairement que cette explosion du nombre des demandes d'accompagnement de MNA est le fait de r�seaux organis�s qui exploitent la mis�re humaine. 

Il est vrai qu'il y a de quoi se poser des questions : entre 2015 et 2016, le nombre de MNA accueillis a bondi de 45%.  
La collectivit� que je pr�side entend bien s�r assumer ses responsabilit�s et remplir sa mission d'accueil. Mais la situation s'est tellement d�grad�e r�cemment que je veux tirer la sonnette d'alarme en saisissant la justice.

C'est pourquoi le pr�sident du Conseil D�partemental a d�cid� de porter plaine contre X pour suspicions de r�seaux organis�s de passeurs implant�s sur le territoire c�te d'orien et hors de ce territoire �afin de mettre un terme � l'exploitation intol�rable de jeunes sans d�fense.

Yoann Olid