DFCO - Créteil : Philippoteaux délivre les siens

Leaders du championnat de Ligue 2 de football au coup d'envoi, les joueurs du Dijon Football Côte-d'Or affrontaient l'équipe de Créteil hier soir. Les dijonnais, longtemps réduits à 10 contre 11, ont arraché la victoire en fin de match 2-1. Pour cette 8e journée, décalée en plein milieu de semaine, l'entraineur Olivier Dall'Oglio avait choisi de faire confiance à l'entame de match à son nouveau buteur, Yohann Rivière. Autre surprise au milieu de terrain avec la titularisation de Jérémy Bela à la place de l'expérimenté Romain Amalfitano. Choix presque payant dès les premières minutes, le DFCO se montrant très offensif, à l'image de la récupération haute de Tavares  qui enchaine une frappe à l'entrée de la surface, obligeant le portier cristollien à une première parade dangereuse (5"). La partie se rééquilibre après 15 minutes. Il faudra quand même attendre la 23e minute pour que Créteil obtienne un timide coup-franc aux 30 mètres, de toute façon mal négocié. Mais le jeu devient décousu, les fautes s'enchainent et les joueurs dijonnais ne se trouvent plus. La délivrance arrive à la 45e minute. Sur un centre de Phillipoteaux mal dégagé, Yohann Rivière place une tête, finalement détournée, qui file dans le petit filet (1-0, 45"). Pas malheureux, Dijon rentre au vestiaire en menant 1-0 La seconde période débute beaucoup moins bien. Sur la première accélération cristolienne, Varrault, au duel, accroche de la main le maillot de Dabo qui s'écroule aux abords de la surface. Il est exclu par M.Hamel. (46"). Le coach dijonnais procède a quelques ajustements en remplaçant le milieu Bela par le plus défensif Jordan Marié (47"). Le DFCO recule et sur une remise trop courte de la poitrine en pleine surface de Tavares pour son gardien, ce dernier fauche Esor, l'ailier cristolien, dans sa course. L'arbitre siffle un penalty que s'empresse de transformer Andriatsima. (1-1 à la 60"). Le coach de Créteil Philippe Hinschberger sent alors le bon coup et lance deux joueurs offensifs : Piquionne et Dias. Dall'Oglio change lui Tavarès pour Diony. (73") L'arbitrage semble très sévère et les dijonnais, dirigeants comme supporters, contestent de nombreuses décisions et carton infligés à leurs joueurs. Et c'est Philippoteaux, récompensé de ces efforts de tout un match, qui va libérer Gaston Gérard. À la 87e, il transperce seul la défense de Créteil à coup de dribbles et croise sa frappe qui finit hors de portée de Merville. (2-1, 87") Le DFCO arrache la victoire au bout du suspens et d'un match tendu, et reste leader de Ligue 2.    

23 septembre 2014 à 14h36 par 45

K6 FM