DFCO Féminin : « Affronter le PSG nous pousse à nous dépasser »

Malgré la défaite 6-0 de ses joueuses face au Paris Saint-Germain féminin ce mercredi soir à Gaston-Gérard, l'entraîneuse de la section féminine du DFCO Sandrine Mathivet est satisfaite de l'état d'esprit affiché pour ce match amical face aux vice-championnes de France.

1er septembre 2016 à 5h10 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Malgré la défaite 6-0 de ses joueuses face au Paris Saint-Germain féminin ce mercredi soir à Gaston-Gérard, l'entraîneuse de la section féminine du DFCO Sandrine Mathivet est satisfaite de l'état d'esprit affiché pour ce match amical face aux vice-championnes de France.

Une défaite ça ne fait jamais plaisir. Encore moins quand votre adversaire vous passe 6 buts en 90 minutes d'un match de football devant votre public. Et pourtant ce mercredi soir, les motifs de satisfaction était nombreux pour la nouvelle coach du DFCO Féminin Sandrine Mathivet, après une petite leçon technique donnée par le PSG.

« Soyez fières de vous ! �? la fin du match, on était régulièrement dans leur 20 mètres » criait-t-elle à son équipe à la fin du match. « J'ai vu des filles crevées, mais qui ont fait les efforts et qui donnaient tout pour ne pas prendre un sixième but ! ».

�? notre micro, l'ancienne coach de Juvisy confirme : « On sait qu'on va perdre sur ce genre de rencontre. Mais l'important, c'est que face à plus fort, il faut se dépasser pour résister. Et dans l'état d'esprit de guerrière, ça m'a plu. Les filles ont appliqué mes consignes ».

Au c�?ur de sa préparation, le DFCO Féminin aura donc le douloureux souvenir d'une large défaite contre le PSG, mais aussi le souvenir du goût de la combativité et de l'honneur. « On sait qu'on ne peut rivaliser sur tous les plans, mais ça soude un collectif et ça force à faire les efforts. Pour preuve, je me suis dépassé ce soir » confirme l'habituelle buteuse dijonnaise Laura Bouillot.

Il reste désormais quelques jours au DFCO féminin pour parfaire sa condition physique et garder un état d'esprit de battant : le dimanche 11 septembre, une nouvelle saison de D2 débutera pour le groupe présidé par Sébastien Larcier, avec un seul objectif : terminer en tête et grimper en première division.

Yoann Olid