Dijon : François Rebsamen n'est pas favorable à l'armement de la police municipale

Invité par nos confères de France Bleu à réagir à l'annonce du président au rassemblement des Maries de France sur l'armement possible de la police municipale, le maire dijonnais François Rebsamen s'est contre cette optique. Pour le premier édile, la police municipale ne doit pas devenir une police nationale bis.

19 novembre 2015 à 2h52 par 45

K6 FM

Ce mercredi matin � Paris, Fran�ois Hollande annoncait plusieurs mesures visant � renforcer la s�curit� sur le territoire fran�ais et dans les communes, devant un parterre d'�lus fran�ais, dont une cinquantaine de c�te-d'oriens. (voir article d�taill�)

Parmi les propositions, le chef de l'Etat � proposer aux maires qui le souhaitaient un renforcement des moyens humains et mat�riel de la police municipale, avec la possibilit� d'armer les agents municipaux avec les m�mes armes que la police nationale.

Une proposition � laquelle Fran�ois Rebsamen, maire de Dijon et pr�sident du Grand Dijon a r�agi par la n�gative chez nos confr�res de France Bleu Bourgogne : "Je pense qu'il est pr�matur� et qu'il serait d�plac� de transformer la police municipale en police nationale bis. Elle n'en a pas les moyens, pas les capacit�s, pas la formation." a annonc� l'�lu dijonnais.

Yoann Olid