Dijon: ils refusent l'installation de gendarmes sur les sites nucléaires

Une centaine de salariés du CEA de Valduc s'est moblilisée ce mardi après-midi dans les rues de Dijon pour protester contre l'implantation prochaine de gendarmes sur le site nucléaire, censée aider à dissuader les attaques terroristes. Sur place pourtant, les salariés se disent prêts et formés à ce genre de risque.

22 novembre 2016 à 12h23 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Une centaine de salari�s du CEA de Valduc s'est moblilis�e ce mardi apr�s-midi dans les rues de Dijon pour protester contre l'implantation prochaine de gendarmes sur le site nucl�aire, cens�e aider � dissuader les attaques terroristes. Sur place pourtant, les salari�s se disent pr�ts et form�s � ce genre de risque.

Avec la mont�e du risque terroriste sur le territoire, le Gouvernement fran�ais avait annonc� en mai dernier un renforcement de la s�curit� sur ses sites nucl�aires. Une arriv�e de �gendarmes en renfort est donc depuis envisag�e sur les sites du commissariat � l'�nergie atomique et aux �nergies alternatives (CEA), dont celui de Valduc, situ� en C�te-d'Or (au nord ouest de Dijon)

Cependant, les salari�s sur place go�tent tr�s peu cette possible arriv�e. Les syndicalistes CGT  explique que � l'annonce a �t� re�ue avec une hostilit� grandissante des salari�s, � �commencer par ceux des formations locales de s�curit� (FLS), d�j�, entra�n�s, et form�s � faire face aux nombreuses menaces sur sites sensibles �.

Ce qu'ils demandent, c'est un vrai statut d'agent de s�curit� du nucl�aire, et des moyens mat�riels renforÈs. 

Yoann Olid