Dijon : Imbroglio autour d'un contrôle de bus

Un bus de la société Eurolines a été intercepté dans la nuit de samedi à dimanche à Dijon. Un contrôle d'identité de ses passagers a été effectué à la Gare de Dijon avant que le bus ne soit accompagné au parking du CHU. Une suspicion de virus Ebola est alors possible.

13 octobre 2014 à 0h12 par 45

K6 FM

Suspicion de virus Ebola ou simple contr�le d'identit� ?
Un bus de la soci�t� Eurolines a �t� intercept� dans la nuit de samedi � dimanche � Dijon. Un contr�le d'identit� de ses passagers a �t� effectu� avant que le bus ne se rende sur le parking du CHU de Dijon. On parle alors d'une suspicion de cas d'Ebola.

Selon nos confr�re du bien Public, trois passagers �taient en situation irr�guli�re et revenaient de Guin�e, un pays jug� "� risque"  pour le virus Ebola. D'autres contr�les d'identit� ont �t� effectu� dimanche matin. Fausse alerte finalement, puisque selon les communications officielles de la pr�fecture, le parking du CHU n'aurait �t� choisi que pour sa taille, plus grande que le parking de la Gare de Dijon o� le bus avait �t� intercept� le matin.


L'ensemble des contr�les se sont av�r�s n�gatifs et les trente passagers ont pu reprendre la route de Paris dans la matin�e.