Dijon : La grève contre la Loi travail fait sa rentrée ce jeudi

La grogne contre la loi travail de la ministre Myriam El Khomri a résisté à l'été 2016 et, malgré l'adoption (en force) du projet de loi en juillet, une intersyndicale appelle à nouveau à la manifestation ce jeudi 15 septembre en France pour limiter au maximum son application. Entretien avec la secrétaire générale de l'union locale CGT Dijon.

15 septembre 2016 à 0h30 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

La grogne contre la loi travail de la ministre Myriam El Khomri a r�sist� � l'�t� 2016 et, malgr� l'adoption (en force) du projet de loi en juillet, une intersyndicale appelle � nouveau � la manifestation ce jeudi 15 septembre en France pour limiter au maximum son application. Entretien avec la secr�taire g�n�rale de l'union locale CGT Dijon.

Une majorit� de Fran�ais, et de parlementaires restent oppos�s � cette loi, pourquoi on arr�terait la mobilisation ? �. C'est par cette question qu'Alette Poupon, secr�taire g�n�rale de l'union locale CGT � Dijon, r�pond � notre demande : � Pourquoi se mobiliser alors que le texte a �t� adopt� ?� 

Toujours aussi d�termin�e, la CGT comme quatre autres syndicats de C�te-d'Or (FO, FSU, Solidaires, UNEF) appelle donc ce jeudi 15 septembre � faire vivre localement la grogne exprim�e � l'�chelle nationale par les travailleurs contre le texte. Une manifestation qui partira, comme elle en a eu l'habitude au d�but de l'ann�e, de la place de la Lib�ration � Dijon sous les coups de 14h30.

On souhaite relancer la mobilisation pour tenter d'arracher l'abrogation de la loi... ou en tout cas de faire entendre la voix des salari�s pour qu'elle ne franchisse pas les portes des entreprises.� explique la secr�taire � Souvenez-vous le CPE en 2006 ... � sourit-elle.

La lutte n'est donc pas �vaine� pour les syndicalistes qui se rappellent d�j� les premiers effets de leur 5 mois de mobilisation au d�but de l'ann�e : � On avait oblig� le gouvernement � discuter avec nous, � faire des concessions... On a gagn� quelques avanc�es par rapport � ce qui avait �t� propos� initialement. On va donc maintenir un rapport de force�.

Adopt�e le 21 juillet dernier en derni�re lecture � l'assembl�e (grace au 49-3), le texte de la ministre El Khomri r�forme le droit du travial en donnant une plus grande libert�s aux entreprises par les accords de branche. Depuis le d�but du projet, les syndicats y voient un retour en arri�re des acquis sociaux, et une inversion de la hi�rarchie des normes

Yoann Olid