Actualités régionales

DIJON: LA HALTE-GARDERIE DU CENTRE-VILLE REMISE EN BEAUTÉ.

22 novembre 2017 à 14h40 Par Rédaction
De 1903 à 1920, le bâtiment a abrité successivement plusieurs commerces. Ce fut ensuite la trésorerie générale qui occupa les lieux jusqu’en 1941, puis le service incendie jusqu’en 1961. C’est en 1988-1989, que fut créée la halte-garderie pour accueillir les enfants dijonnais.

Au cœur du secteur sauvegardé, la halte-garderie du centre-ville vient de parfaire sa rénovation. Située dans un ensemble historique composé de l’église Notre-Dame (classée monument historique et inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco en 2015) et du palais des ducs et des États de Bourgogne dont la tour Philippe le Bon (classé monument historique), elle participe au paysage urbain de la rue des Forges et de la place Notre-Dame où les façades des bâtiments anciens et les devantures commerciales jouent un rôle primordial dans ce site protégé.

Entrepris le 23 octobre dernier, ces travaux de rénovation viennent de s’achever. D’un coût global de   180 000 € HT, l’opération a consisté en la restauration des façades en pierre de taille (60 000 € HT) et en la réalisation de deux grandes façades à enseignes et menuiseries en bois massif (120 000 € HT), restituant un style des années 1900.

Programmés en journée durant les vacances scolaires essentiellement, ils ont nécessité la fermeture de la structure. La ville de Dijon a cependant assuré la continuité du service d’accueil pour les familles. Cette mise en beauté a été l’occasion pour la halte-garderie de formaliser sa dénomination de multi accueil dédié à la petite enfance au centre-ville.

Cette action s’inscrit au sein d’une grande campagne de restauration et d’entretien du patrimoine du cœur historique de Dijon et contribue activement à la mise en valeur du secteur sauvegardé, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, au titre des Climats du vignoble de Bourgogne.

À noter qu’une première phase de travaux s’est déroulée au cours de l’été dans cette structure comme dans les multi-accueils du Petit Cîteaux, Bourroches, Tivoli et Grésilles, dans le cadre du projet de direction de la petite enfance : modernisation des salles de change avec l’installation de mobilier récent et plus adapté, rajeunissement de certains revêtements de sols, création d’espaces de sommeil et surtout décloisonnement ou mise en place d’alcôves pour une surveillance constante des enfants.

L’année 2018 verra se poursuivre certains travaux démarrés en 2017 pour plusieurs multi-accueils mais également des aménagements sur de nouvelles structures, pour un montant sur les deux années évalué à 432 000 €.

Ces travaux participent à la politique menée par la municipalité pour qui l’accueil petite enfance constitue un enjeu sociétal majeur, essentiel à l’équilibre entre la vie familiale et vie professionnelle. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, elle a multiplié les places et propose une offre diversifiée de modes de garde réparties entre structures municipales, structures partenaires et places privées.

Communiqué de presse