Dijon : la ville bannit les pesticides de ses espaces verts

Depuis le début de l'année 2016, plus aucun désherbant, fongicide ou insecticide n'est utilisé pour l'entretien des 850 ha d'espace verts de la Ville de Dijon. Cet objectif "Zéro Phyto" a été rappelé lundi lors d'une visite du cimetière des Péjoces.

26 octobre 2016 à 5h23 par 45

K6 FM

Depuis le début de l'année 2016, plus aucun désherbant, fongicide ou insecticide n'est utilisé pour l'entretien des 850 ha d'espace verts de la Ville de Dijon. Cet objectif "Zéro Phyto" a été rappelé lundi lors d'une visite du cimetière des Péjoces.


Ce cimetière des Péjoces n'échappe pas à la règle : depuis fin 2016, plus aucun produit phytosanitaire n'est utilisé pour son entretien., ni d'ailleurs pour les 400 kilomètres de voirie, qui relèvent désormais de la compétence de la communauté urbaine. « La ville de Dijon et le Grand Dijon, conscients des enjeux en termes de santé publique, de préservation de la ressource en eau et de la biodiversité, ont anticipé sur la réglementation qui interdit l'usage des produits phytosanitaires sur l'espace public à partir du 1er janvier 2017» explique un communiqué.


Les 30 hectares du cimetière sont donc désormais entretenus en partie manuellement, par les équipes d'une entreprise d'insertion. 


La ville de Dijon est engagée dans la démarche « �?co jardin », visant à valoriser la gestion écologique des espaces verts. Le parc de l'Arquebuse est le premier site dijonnais à avoir obtenu ce label accordé par l'association, « Plante & Cité ». Le cimetière des Péjoces est susceptible d'être à son tour labellisé.


En attendant, c'est à Dijon qu'aura lieu, le 15 novembre prochain, une journée technique nationale organisée par « Plante & Cité » sur le thème de la gestion écologique des cimetières. Celui des Péjoces sera à cette occasion cité en exemple et la nouvelle vision paysagère qu'il offre désormais sera présentée aux participants lors d'une visite.


Y.O.