Dijon renforce son engagement pour l’environnement

A travers un communiqué envoyé ce week-end, la mairie de Dijon confirme son engagement pour l’environnement.

10 septembre 2018 à 4h15 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

Du concret. Voilà ce qu’attendent les français pour l’écologie. Depuis des mois, scientifiques et personnalités se mobilisent et appellent à plus d’actions pour préserver notre planète et garantir un avenir aux générations futures. En ce 8 septembre, journée mondiale d’action pour le climat, Dijon métropole a réaffirmé par la voix de son président François REBSAMEN son engagement en faveur de l’environnement lors de la journée métropolitaine.

« L’excellence écologique n’est pas un slogan. C’est notre fil rouge »

Au cœur de l’action de Dijon métropole, la volonté d’agir donc, collectivement, pour une écologie urbaine d’excellence. « Sans une alliance des territoires et des élus, nous ne relèverons pas le défi du climat qui s’impose aujourd’hui » déclare François REBSAMEN. Développement des modes de déplacement doux (Tram, Bus hybrides, vélo), création de secteurs piétons, plans d’actions en faveur de la biodiversité, préservation des insectes pollinisateurs, traitement de 70% des déchets du département, la métropole dijonnaise s’affiche comme l’une des villes françaises les plus actives dans le domaine de l’écologie. Aujourd’hui, sa politique sert de modèle pour d’autres collectivités françaises. Et elle ne s’arrête pas là. L’objectif des « 3 x 20 » à l’horizon 2020 (moins 20% d’émission de gaz à effet de serre, 20% d’énergie provenant de sources renouvelables, 20% d’augmentation de l’efficacité énergétique) est « en passe d’être réussi » pour Jean-Patrick MASSON, conseiller délégué à l’environnement. Une centrale photovoltaïque de 10 hectares et un centre de méthanisation pour traiter les déchets urbains, agroalimentaires et agricoles, verront bientôt le jour à Dijon.

Réseau de chaleur : la convergence écologique et économique au service des habitants

En juin dernier, le conseil métropolitain avait acté une extension de son réseau de chaleur, qui alimente « proprement » des milliers de logements dijonnais. Il deviendra le 3ème plus grand de France, derrière Paris et Lyon. Un développement éclair jamais vu en France qui n’est pas seulement un investissement conséquent pour la collectivité mais aussi et surtout un engagement écologique renouvelé aux retombées économiques positives pour les administrés. En moyenne, c’est une baisse de charges liées à l’énergie de 25% pour les logements bénéficiaires. Ce gain peut même aller jusqu’à 45%.

Communiqué de la Ville de Dijon