Emprunts toxiques : la municipalité de Dijon veut en finir

Le remboursement des emprunts toxiques contractés par la ville de Dijon en 2009 sera à l'ordre du jour du prochain conseil municipal ce lundi. Mais effacer ses prêts pourraient coûter plusieurs dizaines de millions d'euros d'indemnités à la municipalité. Le problème est donc épineux pour le maire François Rebsamen et ses contribuables dijonnais.

23 mai 2016 à 0h49 par 45

K6 FM

Le remboursement des emprunts toxiques contract�s par la ville de Dijon en 2009 sera � l'ordre du jour du prochain conseil municipal ce lundi 23 mai. Mais effacer ses pr�ts pourraient co�ter plusieurs dizaines de millions d'euros d'indemnit�s � la municipalit�.

Fran�ois Rebsamen veut donc s'attaquer � l'�pineux probl�me des emprunts toxiques.

Contract�s par la ville de Dijon en 2009 pour quelques 28 millions d'euros, ces emprunts � haut-risque index�s sur les cours de change planent comme une �p�e de Damocl�s au dessus des finances de la municipalit�.

S'ils font l'objet d'un proc�s depuis 2012 entre la Ville et Dexia, le remboursement anticip� de ces emprunts ne sera pas chose ais�e. Le journal Le Bien Public prend l'exemple de la M�tropole de Lyon, qui avait contract�s des emprunts identiques pour 140 millions d'euros, et qui a d�bours� plus de 150 millions d'euros d'indemnit�s (sur 275 millions au total). La m�tropole a en plus �t� bien aid�e par le Fonds d'aide de l'Etat mis en place pour aider les collectivit�s � sortir de ces emprunts, qui a pris en charge le reste des indemnit�s.

Le calcul est donc rapide : Les indemnit�s pourraient co�ter au moins plusieurs dizaines de millions d'euros aux contribuables dijonnais, malgr� le fond d'aide de l'�tat.

Si la proposition de remboursement devrait plaire aussi � l'opposition au Conseil, qui la demande depuis plusieurs ann�es, les d�bats de lundi promettent d'�tre anim�s.

Yoann Olid