Essey : La préfécture au secours de 9 bovins maltraités

Jeudi 5 novembre dernier en début de matinée, les services de la DDPP de la Côte-d'Or ont effectué une opération de "sauvetage" de 9 bovins détenus dans des conditions de quasi-abandon dans un élevage de la commune d'Essey, dans le canton d'Arnay-le-Duc

9 novembre 2015 à 6h13 par 45

K6 FM

Jeudi 5 novembre dernier en début de matinée, les services de la DDPP de la Côte-d'Or ont effectué une opération de "sauvetage" de 9 bovins détenus dans des conditions de quasi-abandon dans un élevage de la commune d'Essey dans le canton d'Arnay-le-Duc.

" Les services de la DDPP avaient déjà constaté lors de précédentes inspections dans cet élevage que les conditions d'hébergement et d'entretien des animaux étaient très préjudiciables à leur état de santé : locaux mal entretenus, pas d'accès permanent à un point d'abreuvement, sous alimentation des animaux, malnutrition des jeunes bovins dont la croissance a été gravement altérée, carences en soins vétérinaires." précise un communiqué

Une situation qui s'est poursuivi et a donc poussé la direction départementale a déclenché cette action de sauvetage avec le soutien des organisations professionnelles agricoles et le concours de l'autorité judiciaire, de la gendarmerie, de l'association OABA et de la mairie d'Essey.

Les animaux ont été confisqués et envoyés dans un site d'élevage mis à disposition par l'OABA où ils seront détenus dans l'attente d'une décision judiciaire sur leur devenir. Les propriétaires négligents devraient eux faire face à des sanctions judiciaires.

Yoann Olid

Jeudi 5 novembre en début de matinée, les services de la DDPP de la Côte-d'Or sont intervenus dans un élevage de la commune d'Essey pour mettre fin aux mauvais traitements subis par 9 bovins détenus dans des conditions de quasi-abandon.

 

Les services de la DDPP avaient déjà constaté lors de précédentes inspections dans cet élevage que les conditions d'hébergement et d'entretien des animaux étaient très préjudiciables à leur état de santé : locaux mal entretenus, pas d'accès permanent à un point d'abreuvement, sous alimentation des animaux, malnutrition des jeunes bovins dont la croissance a été gravement altérée, carences en soins vétérinaires.

 

L'absence de réactivité de la part du propriétaire des animaux, malgré les mises en garde répétées de la DDPP, a conduit l'administration, avec le soutien des organisations professionnelles agricoles et le concours de l'autorité judiciaire, de la gendarmerie, de l'association OABA[1] et de la mairie d'Essey, à effectuer le retrait des animaux. En application de la procédure de sauvegarde prévue par la loi[2], les 9 bovins ont été acheminés dans un site d'élevage mis à disposition par l'OABA où ils seront détenus dans l'attente d'une décision judiciaire sur le devenir des animaux et sur les sanctions pénales à prononcer à l'encontre des propriétaires.



[1]               OABA : �?uvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoir (association de protection animale reconnue d'utilité publique)

[2]               Article L.214-23 du code rural et de la pêche maritime