Actualités locales

Et vous, vous en êtes où avec le sport ?

11 août 2019 à 14h00 Par Franck PELLOUX
84% des Français vivant dans la région Bourgogne Franche-Comté sont "désireux de vouloir pratiquer une activité physique ou sportive plus souvent".

Dans moins d’un mois c’est la rentrée et pour de nombreux français c’est le moment de reprendre une activité physique. La Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) révèle les résultats de la vague 4 de son baromètre Sport Santé réalisé avec Ipsos (8ème édition) consacrée aux freins et leviers à la pratique sportive.

Parmi les français vivants dans la région Bourgogne Franche-Comté désireux de pratiquer une activité physique plus souvent, 29% déclarent vouloir pratiquer une activité « beaucoup plus souvent », dont 36% de femmes et 20% d’hommes. Même s’ils en manifestent le désir, ils expriment aussi de nombreux freins à la pratique et révèlent les leviers qui pourraient les inciter à faire plus de sport.

 

Top 3 des freins à la pratique d’une activité physique ou sportive

Parmi les français vivant dans la région Bourgogne Franche-Comté qui déclarent vouloir faire plus de sport, il reste quand même de nombreux freins à lever.

-  65% déclarent manquer de temps et avoir des journées trop chargées en particulier chez les moins

de 35 ans à 70%

- 58% déclarent ne pas avoir une bonne image de leur corps et ne souhaitent pas le montrer, en particulier chez les moins de 35 ans à 85%

- 54% déclarent avoir peur de ne pas suivre physiquement, en particulier chez les séniors à 71%.

 

Top 3 des arguments à la reprise d’une activité physique ou sportive

Pour les français vivant dans la région Bourgogne Franche Comté qui ont décidé de se remettre au sport certains arguments permettraient une reprise plus rapide :

- 61% souhaitent avoir des cours avec des personnes qui sont de la même génération en particulier chez les moins de 35 ans à 77%

- 60% souhaiteraient avoir des conseils personnalisés durant le cours, en particulier chez les moins de 35 ans à 78%

- 58% souhaiteraient avoir la possibilité de dégager plus de temps durant leur semaine, principalement chez les moins de 35 ans à 73%.

 

Source : Baromètre Sport-Santé FFEPGV-IPSOS - Vague 4 –

Qui est la FFEPGV ?

Issue d’un mouvement sportif créé en 1888 pour améliorer la santé publique par la démocratisation de la pratique sportive,

la FFEPGV voit le jour en 1972, avec la réunion de plusieurs structures fédérales sportives. La Fédération a pour vocation d’organiser des activités physiques et sportives, orientées vers les loisirs et le bien-être. Elle est reconnue d’utilité publique depuis 1976, et compte plus d’un demi-million de pratiquants à travers près de 6000 clubs. Les cours sont délivrés dans chaque club par des animateurs sportifs formés et diplômés par la Fédération.

Pour information : www.ffepgv.fr ou www.sport-sante.fr

Enquête menée par Ipsos sur Internet du 14 au 19 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 2 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.