Fin de la gratuité des transports scolaires : plusieurs associations montent au créneau

Alors que la région Bourgogne-Franche-Comté récupérera la compétence des transports scolaires à la rentrée 2017 et que l'instauration de frais de dossiers  est possible, plusieurs associations côte-d'oriennes montent au créneau pour demander le maintien de la gratuité.

11 mars 2017 à 6h45 par 45

K6 FM

Alors que la r�gion Bourgogne-Franche-Comt� r�cup�rera la comp�tence des transports scolaires � la rentr�e 2017 et que l'instauration de frais de dossiers  est possible, plusieurs associations c�te-d'oriennes montent au cr�neau pour demander le maintien de la gratuit�.


En septembre prochain, les transports scolaires et les bus Transco, qui transportent chaque jour gratuitement des milliers d'�l�ves dans leur �tablissement de secteur,  passeront  dans l'escarcelle du Conseil R�gional de Bourgogne Franche-Comt�. Une transition entre le Conseil D�partemental et la R�gion qui devrait �tre accompagn�e d'un changement non n�gligeable : la R�gion conserverait la gratuit� des trajets, mais pourrait facturer des frais de dossiers, afin d'�viter les inscriptions inutiles.


Une fin de la gratuit� des transports scolaires qui a pouss� le pr�sident du Conseil D�partemental Fran�ois Sauvadet � lancer cette semaine une p�tition sur internet pour demander � la R�gion de revenir sur cette organisation (voir).


En fin de cette semaine, deux associations se sont m�l�es � la lutte : Au Fil Des R�seaux et la CLCV de C�te-d'Or. La premi�re, celles des utilisateurs du r�seau DIVIA, propose dans un communiqu� une alternative pour lutter contre les inscriptions �manant de personne dont les enfants n'empruntent finalement que tr�s peu les autocars scolaires : �p�naliser financi�rement les utilisateurs s'inscrivant au service de transport scolaire et ne l'utilisant pas.


L'association de consommateur CLCV de C�te d'Or pour sa part, se demande �comment peut-on parler de relance de pouvoir d'achat et mettre fin � la gratuit� des transports scolaires ?


Certes, des moyens de contr�le doivent �tre mis en place pour les inscriptions fant�mes comme le souligne le vice-pr�sident Monsieur Neugnot, mais n'oublions pas les engagements pris par la r�gion de maintenir la gratuit� des transports scolaires. Nous invitons la r�gion Bourgogne Franche-Comt� � revenir sur une d�cision qui pourrait �tre lourde de cons�quences pour les m�nages les plus modestes.�


Yoann Olid