Football : le DFCO Féminin change de président et d'entraineur

Le Dijon Football Côte-d'Or a annoncé de gros changements dans son équipe féminine, engagée en 2ème division. L'entraîneur Samuel Riscagli est remplacé par Sandrine Mathivet, quand la présidente Marie Cendrier cède sa place à Sébastien Larcier.

6 juillet 2016 à 4h08 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

 Le Dijon Football C�te-d'Or a annonc� de gros changements dans son �quipe f�minine, engag�e en 2�me division. L'entra�neur Samuel Riscagli est remplac� par Sandrine Mathivet, quand la pr�sidente Marie Cendrier c�de sa place � S�bastien Larcier.

Quand il s'agit de changement, le DFCO fait rarement les choses � moiti�. Ce lundi, lors de l'Assembl�e G�n�rale de la section f�minine du club de football dijonnais, cela s'est confirm�.

Tout d'abord, c'est la pr�sidente Marie Cendrier qui a annonc� ne pas vouloir renouveler son mandat. Pour la remplacer, c'est un habitu� du club qui arrive aux commandes : S�bastien Larcier, ancien joueur du DFCO masculin et responsable du recrutement depuis 2008. 

Le coach Samuel Riscagli lui, a �galement annonc� qu'il ne prolongerait pas l'aventure avec les filles du DFCO, qu'il a pourtant men� jusqu'aux portes de la premi�re divisions cette ann�e. Engag� aussi dans d'autres missions, notamment � Clairefontaine, le coach a annonc� vouloir se concentrer d�sormais sur la formation des entra�neurs en Bourgogne.

C'est UNE entra�neur qui aura pour mission de poursuivre le travail qu'il a effectu� pour faire grandir la section f�minin : Sandrine Mathivet. Elle entra�nait jusqu'en 2013 un des clubs f�minin les plus reconnus en France : Juvisy, avec lequel a �t� vice-championne de France � deux reprises, et demi-finaliste de la Ligue des Champions.

Larcier et Mathivet auront pour mission de poursuivre dans le projet de restructuration de la section et de r�aliser l'objectif de mont�e en premi�re division. En 2015/2016, les Dijonnaises terminaient deuxi�me de leur groupe avec 16 victoires pour 5 d�faites... Elles restaient ainsi aux portes de la Ligue 1.

Yoann Olid