Forte mobilisation pour les assises de l'école en Côte-d'Or

Après les attentats du début d'année, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, avait encoruagé les écoles et leurs acteurs à discuter de la manière dont l'école peut faire partager les valeurs de la République. Depuis février, 19 assises se sont tenues avec 800 participants en Côte-d'Or.

13 mai 2015 à 8h05 par petit kevin

K6 FM

Après les attentats du début d'année, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, avait encoruagé les écoles et leurs acteurs à discuter de la manière dont l'école peut faire partager les valeurs de la République. Depuis février, 19 assises se sont tenues avec 800 participants en Côte-d'Or.

« Les 7, 8 et 9 janvier derniers, notre société a tremblé face à l'horreur. Face aux questionnements des enfants et des jeunes, les enseignants et l'�?cole tout entière se sont retrouvés en première ligne pour aider à dépasser l'émotion, pour éduquer, pour rappeler à l'ordre lorsque les valeurs républicaines, qui font son identité, étaient mises en cause. Oui, l'�?cole a réagi comme l'ont fait spontanément nos concitoyens autour de nos valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité. » Discours du 12 mai 2015 de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'�?ducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à l'occasion de la restitution de la synthèse nationale des Assises de l'�?cole et ses partenaires pour les valeurs de la République.

Dès le 7 janvier, l'académie de Dijon s'est mobilisée pour que dans tous les établissements de l'académie, les personnels soient accompagnés face aux difficultés rencontrées. Les partenaires de l'Ecole ont été réunis. Le 17 février, madame la ministre a lancé les assises de la mobilisation de l'Ecole et de ses partenaires pour les valeurs de la République. « Parce que le sursaut républicain ne peut être une injonction, les Assises de la mobilisation de l'�?cole et de ses partenaires pour les valeurs de la république ont sur l'ensemble du territoire rassemblé tous les acteurs pour interroger les mesures de la Grande mobilisation, pour les décliner, pour les approfondir et créer ou réactiver des liens qui avaient pu se distendre. »

C'est donc dans une dynamique académique initiée par le recteur, avec ses inspecteurs d'académie, directeurs des services de l'Education Nationale (IA-DASEN), en lien étroit avec le préfet de région et les préfets départementaux, qu'a été déployé sur son territoire le maillage de 36 assises locales. Elles ont réuni 2 070 participants, parmi lesquels des personnels de direction, corps d'inspection plus particulièrement du 1er degré, personnels d'enseignement des 1er et 2nd degrés, personnels d'éducation, élus, membres des associations partenaires de l'école et / ou locales, parents d'élèves et représentants des fédérations.

  • Côte-d'Or : 19 assises locales structurées autour des lycées et de ses collèges de secteur puis des écoles de secteur, avec 800 participants ;
  • Saône-et-Loire : 6 assises locales structurées autour des bassins de formation, avec 450 participants ;
  • Nièvre : 5 assises locales structurées dans les bassins de formation, avec 225 participants ;
  • Yonne : 6 assises locales soit 3 assises par bassin de formation, avec 180 participants.

Puis est venu le temps des synthèses départementales que monsieur le recteur a souhaité à la hauteur des enjeux et des attentes de la Nation. Il a souhaité que ces temps forts soient des grands moments d'échange réunissant les grands élus, les acteurs de l'Ecole, ses partenaires et les
représentants des autres services de l'Etat. Ainsi, se sont également tenues 4 assises départementales, co-présidées par les préfets de département et les IA-DASEN. Pour chacune d'elles, il a été fait appel à un grand témoin : Laurence Loeffel, IGEN, membre de l'Observatoire de la laïcité, Claude Bisson-Vaivre, IGEN, Eric Favey IGEN, et de Jean-Michel Sandon, directeur honoraire de l'UFM de Mâcon et président des PEP de Bourgogne.

En plus d'apporter un éclairage institutionnel sur la réunion, le grand témoin a pu élargir le champ d'intervention par son expérience et son apport théorique sur la laïcité et de la transmission des valeurs de la République. Trois thématiques ont été évoquées : comment associer pleinement les parents d'élèves à la mission éducative de l'école ? Comment favoriser le travail conjoint des collectivités locales, l'éducation nationale et l'ensemble des services de l'�?tat pour la réussite éducative des jeunes ?

Comment mobiliser les acteurs associatifs, le monde économique et la société civile pour soutenir l'Ecole dans son action de lutte contre les déterminismes sociaux ? Tout ce travail a fait l'objet d'une synthèse académique. Aujourd'hui, madame la ministre a présenté la synthèse nationale. L'académie de Dijon est une académie très performante et engagée pour les valeurs de la République. Le recteur remercie tous ceux qui se sont mobilisés lors de ces assises aux côtés des acteurs de l'éducation, grands élus, représentants des autres services de l'Etat et autres partenaires de l'Ecole.

L'académie de Dijon n'en restera pas là. Les pistes de travail qui ont été retenues lors des réunions départementales prendront forme dès cette fin d'année scolaire et verront leur réalisation à la rentrée 2015. Par ailleurs, « les participants ont apprécié ce dialogue franc et direct qu'ils veulent prolonger dans la durée, et il le sera puisque chaque année, au niveau local, la démarche des Assises trouvera son prolongement pour faire le point sur les engagements et les résultats ».

Tous ont émis l'envie de poursuivre leur partenariat alors, comme l'a dit la ministre « passons du face à face au coude à coude » avec tous ceux qui souhaitent participer à la mission que la Nation a confié à l'Ecole de faire partager aux élèves les valeurs de la République."

Communiqué de l'Académie de Dijon