François Rebsamen assure "ne pas avoir fait pression" sur M.G.Dufay

À l'occasion du 99e congrès des maires à Paris, le maire Dijonnais François Rebsamen a donné des précision sur le dossier de la future capitale régionale. Il assure ne pas avoir fait pression sur la présidente en faveur de Dijon. Il laisse Marie-Guite Dufay "gérer elle-même ses services".

1er juin 2016 à 11h26 par 45

K6 FM

�? l'occasion du 99e congrès des maires à Paris, le maire Dijonnais François Rebsamen a donné des précision sur le dossier de la future capitale régionale. Il assure ne pas avoir fait pression sur la présidente en faveur de Dijon.

En tout cas, pas au-délà de la défense normale de sa ville pour obtenir le statut de métropole. Selon les propos relayés par le journal Le Bien Public, le socialiste confirme : "je n'ai fait aucune pression sur Mme Dufay. Elle est libre de sa proposition et c'est sa proposition. Après, on verra ce que vote l'assemblée. Je n'ai pas besoin de m'exprimer particulièrement. Elle organise ses services comme elle l'entend. Moi, j'ai plaidé pour que Dijon devienne la Métropole et j'ai un dossier en cours en ce moment. Dijon Métropole, c'est la grande capitale régionale. Ensuite, qu'elle répartisse les services, pourquoi pas"

Le dossier de la capitale régionale fait l'actualité depuis le rapprochement de la Bourgogne et de la Franche-Comté au sein de la nouvelle Région. Dijon (ex-Bourgogne) et Besançon (ex-Franche Comté) se "battant" pour que les sièges des services régionaux et le titre de capitale leur soit attribués. 

Si la ligne choisie par la majorité socialiste est déjà connue (voir), le vote définitif se fera le 24 juin prochain au Conseil Régional.

Yoann Olid