Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les agents régionaux dénoncent la réorganisation à Dijon

Un an après la fusion officielle des régions Bourgogne et Franche-Comté, la réorganisation des services régionaux est loin d'être finalisée. L'incertitude du maintien des services ou des postes sur les différents sites pousse les agents et fonctionnaires à manifester ce jeudi dans le Conseil Régional.

12 janvier 2017 à 2h32 par 45

K6 FM

Un an apr�s la fusion officielle des r�gions Bourgogne et Franche-Comt�, la r�organisation des services r�gionaux est loin d'�tre finalis�e. L'incertitude du maintien des services ou des postes sur les diff�rents sites pousse les agents et fonctionnaires � manifester ce jeudi dans le Conseil R�gional.


Le 1er janvier 2016, Bourgogne et Franche-Comt� s'unissaient pour ne faire plus qu'une seule grande r�gion. Cette fusion devait aussi servir de r�organisation au sein des services r�gionaux, sans toucher au nombre de fonctionnaires travaillant pour chaque r�gion.


Un an apr�s, la r�organisation est loin d'�tre termin�e. � Seuls les managers se sont vus attribu�s un poste pr�cis, beaucoup d'agents attendent encore que cela bouge pour eux � explique Audrey Maigret de Force Ouvri�re, agent au Conseil R�gional � Dijon � Plus que la lenteur de la r�organisation, nous d�non�ons aujourd'hui le manque de concertation�.


Ce que craignent les syndicats qui appellent � manifester ce jeudi devant le Conseil R�gional de Dijon (tract), c'est les changements induits par la fusion : � Certains services sont transf�r�s de Besan�on � Dijon, et inversement. Plusieurs employ�s sont l� depuis 30 ans et si la R�gion ne peut pas leur imposer de travailler dans l'autre ville, on les change de poste. En s'organisant ainsi, la R�gion se prive de gens comp�tents � leur poste juste pour des questions organisationnelles. C'est un service public qui globalement sera moins bien rendu aux citoyens


Pourtant,  � chacun pourrait trouver sa place dans cette nouvelle grande r�gion. La repr�sentante de FO y tient : � Si depuis le d�part, nous avions �t� consult�s, on aura pu construire ensemble. Mais on nous impose des organigrammes qui ne correspondent ni � nos d�sirs g�ographiques ni � nos comp�tences. � 


La bataille est aussi financi�re : � Il faut aujourd'hui que les statuts, les payes et les acquis sociaux soient harmonis�s par le haut et pas l'inverse. Il est hors de question d'avoir vu les conseillers r�gionaux augmenter leur indemnit� de 20 % (voir ici), et que les �conomies se fassent sur les agents�.


Annonc�e tr�s suivie par les syndicats mobilis�s (FO, CGT, CFDT.... ), la mobilisation intervient alors que les conseillers r�gionaux discuteront ce jeudi du budget de la grande r�gion.


Yoann Olid