Gel des vignes : La communauté d'agglo de Beaune soutient le plan d'urgence

 Après les épisodes de gel qui ont causé de terribles dégâts sur le vignoble beaunois en avril, la communauté de commune de Beaune tient à apporter son soutien à l'idée d'un plan d'urgence, réclamé par la profession.

14 mai 2016 à 4h04 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Après les épisodes de gel qui ont causé de terribles dégâts sur le vignoble beaunois en avril, la communauté de commune de Beaune tient à apporter son soutien à l'idée d'un plan d'urgence, réclamé par la profession.

Réunie ce vendredi midi, la communauté de commune de Beaune Côte et Sud a voté à l'unanimité le soutien à la filière viticole dont, comme elle l'a rappelé, « l'activité économique tient une place importante dans le Département ».

« Il convient d'apporter un soutien fort et solidaire à la filière dont les difficultés économiques, sociales, fiscales et bancaires mettront à mal des milliers d'emplois en Côte d'Or » précise un communiqué.

La Communauté d'Agglomération souhaiterait notamment voir aboutir les idées suivantes, qui ont émergé des politiques et des acteurs du secteur depuis les intempéries :

  • - Création d'un guichet unique au sein des services préfectoraux pour gérer cette situation de crise
  • - Aménagements, allègements de cotisations de la Mutualité Sociale Agricole
  • - extension du régime de chômage technique ou partiel à la viticulture
  • - Obtention du régime de la calamité agricole
  • - Mise en �?uvre d'allègements des charges bancaires
  • - Etude des possibilités d'extension du régime de l'assurance récolte, et possibilité d'assurance contre le risque de gel.

�? l'initiative de son président Alain Suguenot, la Communauté d'Agglomération Beaune Côte et Sud réclame donc elle aussi au Gouvernement la mise en place d'un plan d'urgence de soutien à la filière viticole de Bourgogne, reprenant l'ensemble de ces propositions. De son côté, elle annonce travailler sur une exonération des part communautaire de la taxe foncière pour les sinistrés.

Yoann Olid