Gestion des clubs : La JDA Dijon Basket labelisée pour la première fois

La société SASP JDA Dijon Basket, à laquelle est adossée l'équipe de basket professionnelle de Dijon, vient pour la première fois de son histoire de se voir attribuer un label de la LNB, reconnaissant la bonne gestion et structuration du club.

7 juin 2016 à 8h32 par 45

K6 FM

La soci�t� SASP JDA Dijon Basket, � laquelle est adoss�e l'�quipe de basket professionnelle de Dijon, vient pour la premi�re fois de son histoire, de se voir attribuer un label de la LNB, reconnaissant la bonne gestion et structuration du club.

Cette reconnaissance de la Ligue Nationale de Basket a �t� fi�rement accueillie par la nouvelle �quipe en place depuis l'�t� dernier, et par le nouveau pr�sident depuis cette �poque Thierry Degorce.

Le label se base sur un cahier des charges distinguant les quatre grandes cat�gories structurantes d'un club : la gouvernance et la structuration juridique et financi�re, le marketing et la communication, l'organisation sportive et m�dicale, la salle et ses conditions d'exploitation.

Dans un communiqu�, le pr�sident Degorce ne cache pas sa satisfaction : � Cette certification qualit� remise par notre instance de tutelle r�compense une progression ind�niable de notre fonctionnement interne � travers notamment une action rigoureuse quant � la ma�trise de nos flux financiers et de nos objectifs budg�taires.

C'est en effet une belle �volution dans la structuration du club dijonnais, qui avait �t� p�nalis� en 2015 d'une victoire en moins au classement pour la mauvaise gestion et les dettes du club.

Thierry Degorce venait alors de prendre ses fonctions et s'�tait donn� pour mission de restructurer compl�tement la SASP et l'organisation du club.
Malgr� un h�ritage financier qui reste encore � assumer, cette r�compense doit nous permettre d'envisager l'avenir avec davantage de s�r�nit� et de confiance. La premi�re saison encourageante r�alis�e par l'�quipe sportive sous la direction de Laurent Legname est �galement un indicateur positif de notre �volution.� conclue le pr�sident.

Yoann Olid