Grand Dijon : "Keolis a le monopole du transport en commun" selon l'opposition

L'entreprise Keolis a-t-elle le monopole de la gestion de la mobilité sur le grand Dijon ? Le groupe Alliances et projet, groupe d'opposition à la majorité socialiste au Grand Dijon, se pose la question après un nouvel appel d'offres lancé par la communauté urbaine, et taillé sur mesure pour l'actuel gérant du réseau Divia.

29 juin 2016 à 12h26 par 45

K6 FM

Le groupe Keolis a-t-il le monopole de la gestion de la mobilité sur le grand Dijon ? Le groupe Alliance et projets, groupe d'opposition à la majorité socialiste au Grand Dijon, se pose la question après un nouvel appel d'offres lancé par la communauté urbaine, et taillé sur mesure pour l'actuel gérant du réseau Divia.


Le Grand Dijon vient de lancer un appel d'offre pour trouver un gestionnaire à son réseau de bus et tram Divia au 1er janvier 2017.


Selon un communiqué signé du président du groupe d'opposition Emmanuel Bichot, la complexité de l'appel d'offres serait telle,  que seule l'entreprise Keolis, qui gère actuellement le réseau, pourrait y répondre. Il faut en effet gérer  « la mobilité proprement dite, avec le réseau Divia (bus et tramway) et les vélos, mais également le stationnement : parkings publics, stationnement payant dans la rue, fourrière. Un enjeu financier colossal de près de 400 M�?� sur les six années à venir » confie Emmanuel Bichot. « Comme on pouvait le craindre, un seul postulant a déposé une offre. Il s'agit naturellement de l'actuel exploitant du réseau, par ailleurs actionnaire d'une filiale spécialisée dans les parkings. Le profil parfait pour répondre à un cahier des charges taillé sur mesure »


L'élu de droite au Grand DIjon croit pourtant savoir que d'autres entreprise envisagaient de déposer des offres: « Un autre opérateur national de transports publics a manifesté son intérêt mais n'a pas déposé d'offre. Trois sociétés exploitantes de parkings n'ont pu répondre en raison de l'appel d'offre unique pour toutes les prestations (mobilité et stationnement) et ont engagé des contentieux»


Pour assurer au Grand Dijon la possibilité de négocier, le groupe demande le retrait de cet appel d'offre et la sépraration des diffèrentes compétences, afin de pouvoir mieux faire jouer la concurrence.


Yoann Olid