Grésilles : Les parents d'élèves occupent les écoles pendant 24 h

Afin de protester contre la sortie des écoles du quartier du réseau d'éducation prioritaire, les parents d'élèves des Grésilles, à Dijon, occupent symboliquement les écoles. Leur mobilisation continue depuis 2 mois maintenant, et ce, malgré le plan prévu par la ministre de l'Éducation Nationale pour le quartier.

10 décembre 2014 à 2h28 par 45

K6 FM

 

Leur mobilisation continue. Malgré le plan spécial proposé par la Ministre de l'�?ducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, les parents d'élèves des écoles des Grésilles à Dijon continuent à manifester leur désapprobation du projet de sortie du réseau d'éducation prioritaire.

Une partie d'entre eux occupent symboliquement les locaux des écoles York, Flammarion et Champollion depuis ce mercredi 16h, et prévoient d'y rester 24h.

"Nous ne voulons pas d'un plan local, spécifique aux Grésilles et qui se fera au détriment des moyens d'autres écoles, nous voulons rester dans le réseau d'éducation prioritaire, et que l'appartenance à ces réseaux continuent de ne dépendre que des critères sociaux du quartier" nous expliquait Kawthar Es Sbiti, une des parents d'élèves mobilisées.
" Nous voulons envoyer un message clair à notre Gouvernement : "NOUS NE L�?CHERONS PAS ...L'AVENIR DE NOS ENFANTS EST EN JEU , ET AUCUN PARI NE SERA FAIT SUR LEUR EDUCATION!!!! " ajoutait d'ailleurs un communiqué de presse des parents d'élèves.

Parents, directeurs et enseignants mobilisés doivent rencontrer le maire de Dijon, Alain Millot jeudi 11 décembre, afin de discuter de la signature ou non de ce plan "Réussite pour tous au Grésilles".