Handball : Pas d'exploit pour le CDB, balayé par Metz (25-41)

Pour son retour dans le Palais des Sports de Dijon après la trêve internationale, le CDB a été sévèrement battu 25-41 par le nouveau leader de LFH, Metz. Les handballeuses dijonnaises ont explosé en seconde période et se dirigent un peu plus avec cette nouvelle défaite vers une fin de championnat sans enjeu.

7 janvier 2016 à 2h36 par 45

K6 FM

Pour son retour dans le Palais des Sports de Dijon apr�s la tr�ve internationale, le CDB a �t� s�v�rement battu 25-41 par le nouveau leader de LFH, Metz. Les handballeuses dijonnaises ont explos� en seconde p�riode et se dirigent un peu plus avec cette nouvelle d�faite vers une fin de championnat sans enjeu.

Dijon s'attendait � un match compliqu� pour sa reprise, face � Metz, co-leader de la Ligue F�minine de Handball.

L'entra�neur dijonnais Christophe Mar�chal choisit malgr� tout de d�marrer la rencontre en titularisant plusieurs de ses jeunes, qu'il a visiblement l'intention de tester face � une pr�tendue solide �quipe messine. Il aligne notamment sur la gauche de son attaque les jeunes D.Sylla et K.Houlet, laissant par exemple Marie Fran�ois au repos.
Un choix courageux mais pas forc�ment payant puisqu'apr�s 6 minutes, la m�me K. Houlet �cope de 2 minutes sur une faute peu �vidente devant sa surface. Metz en profite pour s'offrir les deux premiers points d'�cart du match.
Les Dijonnaises ont du mal � tenir la n�6 messine, Ana Gros, qui multiplie les perc�es dans l'axe et les sollicitations de la gardienne Pantic. Malgr� le retour � 6 joueuses de champ, la r�action dijonnaise est un peu tendre et Metz creuse un �cart de 3 points (4-7) apr�s 10 minutes. Dijon doit alors se reposer sur son internationale bleue Marie Prouvensier pour apporter son exp�rience et tenir. Car derri�re, la jeunesse du CDB craque � nouveau et K.Houlet se fait une nouvelle fois exclure pour avoir serrer l'adversaire de trop pr�s.
Le coach Mar�chal d�cide au bout de 15 minutes de faire rentrer plus d'exp�rience avec Pidpalova et Hornakova, change Pantic pour la premi�re apparition de LeBorgne et pose un premier temps-mort pour inverser la tendance, alors que son �quipe est men�e (5-10).

L'apport de l'ukrainienne et de la slovaque est ind�niable et Dijon revient � -3 gr�ce � deux contres assassins, for�ant le coach messin Emmanuel Mayonnade � prendre lui aussi un temps-mort. Son �quipe semble perdre le fil autant que ses ballons d'attaque, et le CDB en profite : la capitaine L�a Terzi, de retour de blessure, permet � Dijon de revenir � 10-12 apr�s 25 minutes.
Malgr� les nombreux tirs de Pidpalova, Dijon rentre aux vestiaires avec 3 points de retard 13-16.

Le retour au terrain est catastrophique pour les Dijonnaises : intraitable devant sa cage, l'internationale mont�n�grine Marina Rajcic encha�ne des parades de hautes vol�es et les attaquantes messines, Leveque en t�te, font mouche. Dijon coule 13-21 apr�s 4 minutes de jeu en seconde malgr� un temps-morts de Mar�chal.
Pidpalova et le coach dijonnais ont beau donner de la voix sur et en dehors du terrain, Dijon n'arrive pas � contenir la fran�aise Alice Leveque, de plus en plus tranchante dans son opposition avec Stevin et la jeune Lathoud sur son c�t� gauche. Apr�s 42 minutes totales de jeu, le match est presque pli� (17-27).
La logique du classement semble de plus en plus s'imposer et malgr� les tentatives de ses pi�ces ma�tresses (Skolkova, Hornakova, Prouvensier...) Dijon subit la froide domination d'une �quipe messine qui a pris la mesure de son adversaire pour retrouver la place de leader.
La fin de la rencontre est � l'image de cette seconde mi-temps, et les espoirs dijonnais de remonter au score sont rapidement balay�s : 20-35 apr�s 51 minutes de jeu.
Metz s'impose finalement 25-41 pour cette 12e journ�e. Un r�sultat qui condamne presque les Dijonnaises � une fin de saison sans enjeu : Assurer d'�tre maintenu sportivement, le CDB, dernier du classement est trop loin de ses ambitions de Play-Off.

Lucide, Christophe Mar�chal explique pr�parer d�j� la saison prochaine avec quelques changements � venir dans l'effectif, mais assure rester fid�le � sa volont� de faire progresser les jeunes sur la fin de saison.

Yoann Olid