Hockey : Les Ducs de Dijon à Morzine pour faire oublier 2016

Après un début de saison difficile en 2016 avec 20 défaites en 29 journées, les Ducs du Dijon Hockey Club aborderont ce vendredi la nouvelle année 2017 et un week-end chargé. Ils le commenceront avec un déplacement à Morzine pour y défier Chamonix-Morzine, actuelle lanterne rouge du championnat.

5 janvier 2017 à 15h24 par 45

K6 FM

Après un début de saison difficile en 2016 avec 20 défaites en 29 journées, les Ducs du Dijon Hockey Club aborderont ce vendredi la nouvelle année 2017 et un week-end chargé. Ils le commenceront avec un déplacement à Morzine pour y défier Chamonix-Morzine, actuelle lanterne rouge du championnat.

Il conviendra de se méfier des joueurs de Stéphane Gros et Bruno Margerit qui en décembre ont battu Amiens, avant d'emmener les imbattables Grenoblois en prolongation, puis les Aigles de Nice. Capables de marquer cinq buts à Rouen lors de la dernière journée de cette SaxoPrint Ligue Magnus (défaite 8-5) les montagnards sont à prendre très au sérieux tant leur besoin de points devient crucial, et que l'occasion est belle pour le DHC d'en marquer.

Face à un adversaire aux abois, les Ducs n'auront pas la partie facile. Avec une victoire chacune, les deux formations devraient proposer un spectacle intense et de qualité dans une patinoire garnie grâce aux nombreux touristes.

Du côté de Dijon justement, la démonstration de force entrevue en première partie face à Bordeaux n'a pas été couronnée de succès (défaite 4-0). Mais les joueurs de Jonathan Paredes et Morgan Persson n'ont pas l'intention de renoncer. Bien au contraire, les Ducs connaissent maintenant leurs possibilités après d'excellents matches contre Grenoble (défaite en prolongation) �?pinal (victoire 2-3) et partiellement contre Bordeaux.

Avec 92% d'arrêts, le gardien Henri-Corentin Buysse offre à la fois une présence rassurante à ses coéquipiers et du spectacle au public qui l'apprécie. Protégés en défense par Giffen Nyren, Riku Silvennoinen (ex-chamoniard) ou les jeunes Maxime Ritz et Vincent Melin, les Ducs savent aussi défendre à cinq et peuvent soudainement propulser leurs lignes d'attaques remaniées à l'offensive.

Créer du danger là où on ne les attend pas, presser fort pour empêcher le jeu adverse de s'organiser, la palette d'expression des coéquipiers dijonnais du capitaine Benoît Quessandier est large et complète. Les Ducs pourraient en utiliser toutes les nuances dès vendredi à Morzine.

Le public des Ducs retrouvera ses protégés ce dimanche 8 janvier à la patinoire La Fayette de Besançon (17h00). Pour le second duel du week-end, le Dijon HC y recevra les Dragons de Rouen. Un gros duel en perspective.

Y.O.