Impôt : la ville de Dijon change de stratégie budgétaire

à€ l'occasion des discussions autour des orientations budgétaires pour 2017,Franà§ois Rebsamen a expliqué ce lundi soir vouloir un budget plus adaptable au jour le jour, notamment pour faire face aux baisses de dotations de l'à‰tat et aux autres inconnues de l'année prochaine sans augmenter les impà´ts. 

22 novembre 2016 à 2h58 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

�? l'occasion des discussions autour des orientations budgétaires pour 2017,François Rebsamen a expliqué ce lundi soir vouloir un budget plus adaptable au jour le jour, notamment pour faire face aux baisses de dotations de l'�?tat et aux autres inconnues de l'année prochaine sans augmenter les impôts.

Réunis en Conseil Municipal, les élus dijonnais ont donc débuté ce lundi soir le long débat des orientations budgétaires pour 2017. Face à une baisse constante des dotations de l'état, le maire François Rebsamen souhaite changer de politique : "Il y a beaucoup d'inconnus à l'heure actuelle" explique l'ancien ministre.

Pour son budget 2017, et celui des années à venir, les grandes lignes devraient donc rester les mêmes. Mais la stratégie s'annonce donc tout autre désormais : 

" La ville a augmenté ses taux au rythme de l'inflation pendant 15 ans. L'année dernière, nous avons été obligés d'augmenter les impôts de + 5 % . L'�?tat varie ses prélévements d'année en année. Nous avons obtenu que le prélevement soit diminué cette année de moitié." explique François Rebsamen, qui fait donc l'hypotèse d'une non-augmentation d'impôt pour 2017.

Cette nouvelle stratégie force la Ville à voir à court terme. " Nous ne garantissons pas que les années suivantes suivront sur cette tendance à 0% d'augmentation"

Car il le rappelle, l'�?tat lui continue son désengagement : La ville de Dijon s'attend à recevoir entre 22,8 et 24 millions d'euros de dotation de fonctionnement, contre 25,9 millions en 2015, et 30,4 en 2014.

Yoann Olid