Incendie de l'enteprise Godard à Chenôve : pas d'erreur humaine selon les pompiers

Vendredi 26 juillet dernier, un incendie avait ravagé un entrepôt de l'entreprise de recyclage Godard à Chenôve, provoquant un nuage de fumée sur plusieurs kilomètres. Selon les sapeurs-pompiers qui se sont confiés à nos confrères du Bien Public, le feu n'est pas d'origine humaine. Il est même issu d'un phénomène physique bien connu.

30 août 2016 à 4h51 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Vendredi 26 juillet dernier, un incendie avait ravagé un entrepôt de l'entreprise de recyclage Godard à Chenôve, provoquant un nuage de fumée sur plusieurs kilomètres.

Quelques jours après le sinistre, le journal Le Bien Public consacre ce mardi un long article à cet incendie, qui selon les sapeurs-pompiers n'est pas d'origine humaine.

La canicule qui sévissait ce jour-là en Côte-d'Or était à son maximum et aurait amplifié la surchauffe d'un tas de feraille qui attendait d'être broyé. Naturellement, ce genre de matériaux dégage de la chaleur. «Le métal emmagasine de la chaleur et un feu peut se déclarer et couver plusieurs heures au c�?ur de la montagne de métal : on ne s'aperçoit qu'il y a le feu qu'une fois qu'il perce et qu'il envoie de la fumée à l'extérieur, mais c'est déjà trop tard » précise le sapeur-pompier.

Plus de détail sur cet incendie : Le Bien Public.

Yoann Olid