Krav Maga : le vrai self-défense au féminin s'apprend à Dijon

Le club Krav Maga Côte-d'Or organise ce samedi à Dijon un stage d'initiation réservé aux femmes pour découvrir les techniques de self-défense du Krav Maga. Guidées par la ceinture-noir Mathieu Thion, elles apprendront à se sortir de toutes les agressions possibles au quotidien.

14 octobre 2016 à 9h24 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Le club Krav Maga C�te-d'Or organise ce samedi � Dijon un stage d'initiation r�serv� aux femmes pour d�couvrir les techniques de self-d�fense du Krav Maga. Guid�es par la ceinture-noir Mathieu Thion, elles apprendront � se sortir de toutes les agressions possibles au quotidien.

Savoir se d�gager de l'emprise d'un individu un peu trop �m�ch�, utiliser le poids de son agresseur contre lui ou mettre hors d'�tat de nuire un homme muni d'un couteau... voil� quelques une des techniques que peuvent apprendre les hommes et les femmes lors des s�ances d'entrainements de du club Krav Maga C�te-d'Or. Cette technique de combat/self d�fense de l'arm�e isra�lienne est en pleine expansion en France, et notamment sur l'agglom�ration de Dijon.

� Nous sommes les seuls repr�sentants de la F�d�ration Europ�enne de Krav Maga pour la Bourgogne �, pr�cise d'entr�e Mathieu Thion, l'instructeur du KMCO. El�ve de Richard Douieb (l'importateur du Krav Maga en Europe, ndlr), il estime que beaucoup de club de karat� ou combat prenennt l'appellation sans vraiment avoir les comp�tences ou la formation ad�quate.

Aujourd'hui bien install� dans le gymnase Greuze de Dijon depuis 6 ans, il souhaite attirer de plus en plus d'�l�ves pour leur faire d�couvrir le "vrai" Krav Maga, notamment des femmes en qu�te de confiance en elles. Ce samedi, il propose donc un stage "Only Girls" (13h30 - 16h30) o� l'accent sera mis sur les notions globales de d�fenses et de contre-attaques (distances, positions, garde, d�fenses, frappes,...).

Un premier pas pour ces femmes vers peut-�tre, une pratique plus r�guli�re et l'acquisition de plus de s�r�nit� dans la vie de tous les jours.

Yoann Olid