L’école d’apiculture de Dijon a ouverte

La structure mise en place par Arnaud Montebourg a été inaugurée ce lundi.

15 janvier 2019 à 6h50 par la rédaction

K6 FM
Crédit: ehea.fr

Dijon métropole mène une politique innovante de préservation des insectes pollinisateurs, de lutte contre le changement climatique et de soutien à la biodiversité. En accord avec son projet métropolitain, l’accueil de cette nouvelle école enrichit un plan d’actions particulièrement ambitieux pour faire de la métropole une référence écologique en France et un pôle d’excellence européen en la matière.


Quelques exemples concrets : la métropole développe les modes de déplacement doux sur son territoire (création de deux lignes de tramway, flotte de bus hybrides, création d’un secteur piéton…),  elle ambitionne d’être un territoire modèle du système d’alimentation durable à l’horizon 2030, elle développe la biodiversité en milieu urbain (gestion différenciée des espaces verts, abandon total des produits phytosanitaires, création d’espaces verts pour toute construction, implantation d’une centaine de ruches métropolitaines…). La métropole a d’ailleurs reçu cette année et pour la seconde fois le label Apicité « 3 abeilles ». Elle est aussi finaliste du concours de Capitale Verte Européenne 2021.


« Dijon compte une centaine de ruches métropolitaines, plus de 2 millions d’abeilles, 181 espèces d’abeilles sauvages différentes… La ville et la métropole se sont mobilisées très tôt pour la sauvegarde des pollinisateurs. Aujourd’hui, des villes comme Berlin proposent à Dijon de présenter son expérience. C’est une reconnaissance pour la métropole qui ambitionne de devenir une référence écologique en Europe » François REBSAMEN, maire de Dijon et président de Dijon métropole.


Une convention cadre de coopération signée avec l’EHEA


Plusieurs axes de développement ont été définis dans cet accord entre Dijon métropole et l’EHEA signé lors de l’inauguration:


-          les activités de recherche : Dijon métropole et l’Ecole se déclarent prêts à partager toutes formes d’expérimentation en lien avec les insectes pollinisateurs, les plantes mellifères et les relations de l’activité apicole avec son environnement (milieux urbains, périurbains, agricoles…) ;


-          les activités d’expertise : Dijon métropole et l’Ecole se déclarent prêts à effectuer un travail commun de conseils auprès des pouvoirs publics, entreprises et associations ;


-          la sensibilisation des acteurs du territoire et des citoyens : Dijon métropole et l’Ecole s’engagent à réaliser des opérations associées pour partager les enjeux et les applications des expérimentations. Cette coopération prendra des formes multiples avec la participation des acteurs du territoire.


 Les chiffres de la biodiversité à Dijon


-          2 millions d’abeilles citadines disséminées sur le territoire métropolitain ;


-          181 espèces d’abeilles sauvages différentes ;


-          plus de 100 ruches installées dans les parcs et jardins ;


-          50 hectares de vignes déjà plantés sur 9 sites de la Métropole ;


-          un potentiel de 300 hectares pour développer le vignoble du dijonnais ;


-          13 jardins partagés, soit près de 200 000 m2 mis à la disposition des dijonnais ;


-          31 jardins pédagogiques pour les écoliers ;


-          plus de 100 pieds d’arbres fleuris dans la ville et « adoptés » par les citoyens ;


-          825 hectares d’espaces verts à Dijon, dont 500 labellisés Ecojardin grâce à une gestion éco responsable de l’environnement, soit 53 m2 par habitant ;


-          environ 46 000 arbres à Dijon, dont 30 000 dans les parcs, 12 000 dans les rues et 2500 dans les écoles ;


-          3 000 arbres plantés en 4 ans sur le Plateau de la Cras pour la « Forêt des enfants » ;


-          0 kg de pesticides pour l’entretien des espaces verts à Dijon.


Communiqué