L’INSEE fait le point sur les risques d’inondation en Bourgogne-Franche-Comté

En plein automne, et alors que la pluviométrie est plus importante, l’INSEE de Bourgogne-Franche-Comté fait le point sur les risques d’inondation par débordement de cours d’eau dans la région. Ci-dessous le communiqué.

3 novembre 2020 à 6h56 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

La région Bourgogne-Franche-Comté, sillonnée par de nombreux cours d’eau, est exposée au risque d’inondation. La zone de débordement de ses cours d’eau quadrille tout le territoire, si bien que la quasi-totalité des intercommunalités de la région sont concernées. Au cœur de la région, au confluent du Doubs et de la Saône, la zone à risque est très étendue et recouvre plus du tiers de la surface de plusieurs intercommunalités. En cas de crue, 8 % de la population régionale et 16 % de l’emploi salarié seraient directement menacés. Les personnes âgées ou vivant sous le seuil de pauvreté, proportionnellement plus nombreuses au sein des zones à risques que dans les zones épargnées par les crues, requièrent la plus grande vigilance, tout comme les 20 500 écoliers exposés au risque d’inondation dans leur école. Par ailleurs, l’appareil productif largement implanté près des cours d’eau rassemble environ 90 000 emplois. Au sein de la région, le degré d’exposition et la nature du risque différent selon les territoires.

Près de 250 établissements scolaires en zone inondable

De nombreux établissements scolaires sont implantés dans les zones à risque. Dans la région, 216 écoles et 41 établissements du second degré sont ainsi menacés. Pour ceux-ci, une prévention et une gestion particulière sont requises. Au total, ces établissements accueillent près de 20 500 écoliers et 18 000 collégiens et lycéens, soit 8 % de la population scolaire régionale. La Saône-et-Loire et le Doubs concentrent à eux deux plus de la moitié des effectifs scolarisés en zone inondable.