La fédération des agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté dit « Stop à l’Agribashing »

Après l’appel signé la semaine dernière par 500 personnalités pour l’instauration d’un « lundi vert » sans viande ni poisson, la fédération des agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté considère que cette nouvelle initiative traduit "l’agribashing permanent" auquel doit faire face le monde agricole.

7 janvier 2019 à 15h28 par la rédaction

K6 FM
Crédit: DR

« Mais quoi de plus facile que de signer un manifeste le lendemain de fêtes où foie gras, saumon, chapon, dinde, rôti... étaient au rendez-vous et que l’estomac n’aspire qu’à une trêve. Cet appel, bourré de clichés, de confusions et d’informations partielles et erronées, à charge systématique contre l’alimentation la plus sûre au monde, stigmatise le travail d’agriculteurs, passionnés et amoureux de leur métier, qui accomplissent quotidiennement cette noble tâche, celle de nourrir l’humanité. L’agriculture n’est-elle pas la première forme de culture ?

A l’heure où ces agriculteurs ont été frappés par une sécheresse sans précédent et qu’ils sont confrontés à de nombreuses difficultés pour nourrir leurs animaux, il est incompréhensible d’ouvrir de nouvelles polémiques injustifiées sans souligner une seule fois l’intérêt de l’élevage dans notre système agricole.

En effet, l’élevage permet de valoriser des surfaces fourragères source principale de biodiversité. Maintenir l’élevage dans notre région Bourgogne Franche-Comté, c’est préserver plus d’un million d’hectares de surface toujours en herbe, véritable puits de carbone.

Par ailleurs, le système polyculture élevage très présent dans notre région comporte un intérêt agronomique environnemental évident permettant d’avoir une agriculture durable, grâce à des échanges agronomiques vitaux, dans le respect des cycles biologiques, avec une réduction des engrais et une autonomie alimentaire pour les animaux. L’absence d’élevage entraînerait inévitablement une fermeture des paysages, conduisant à l’enfrichement aux portes de nos villages.

Aussi, face à autant de mépris et d’ignorance de la part de personnes qui passent leur vie entre Paris et New York ou New York et Paris, par pitié, évitez la transposition du modèle américain sur le modèle français**, sortez du monde virtuel, passez en mode « reconnexion », nous vous proposons d’atterrir ! Nous vous invitons, nous, agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté, à visiter nos fermes. Venez découvrir en Bourgogne Franche-Comté, région de réputation mondiale pour l’excellence et la qualité de ses produits, la réalité de notre métier ; vous seriez fiers de nous et de nos pratiques. Vous serez fiers de la France et de sa gastronomie. Et sachez qu’il n’y aura pas de pays sans paysans. »

Communiqué de la Fédération des Syndicats d'Exploitants Agricoles de Bourgogne-Franche-Comté