Sports

La JDA Dijon Handball s’incline face aux championnes de France

04 janvier 2020 à 22h03 Par Antoine Comte
Crédit photo : Nicolas Goisque

Ce samedi 4 janvier, la JDA Dijon Handball recevait les championnes de France en titre et actuelles 2èmes du classement, les joueuses du club de Metz. Devant un Palais des Sports qui affichait complet, la logique a été respectée. Plombées par une première période difficile, les Dijonnaises se sont finalement inclinées 23-29 sur leur terrain.

Face à une équipe de Metz comptant pas moins de 12 internationales et un duo d’entraîneurs fraichement champion du monde avec le Pays-Bas au mois de décembre, les joueuses de la JDA éprouvent des difficultés à scorer face à une défense messine très dure. A la 5’, le score est de 0-3. S’ensuit un chassé-croisé entre les deux formations avec des attaques qui prennent le pas sur les défenses. Au premier temps-mort, Metz arrive à tenir un écart de 3 points (6-9, 14’) mais Dijon, par Barbara Moretto, réduit l’écart d’un magnifique tir à la hanche (7-9, 16’).

Passé le premier quart d’heure, la JDA se met à balbutier son handball : elle multiplie les approximations défensives et les championnes de France en profitent en contre avec notamment l’intenable Maubon (7-11, 18’). Les « Artistes » n’y arrivent plus et traversent un terrible trou d’air en attaque, encaissant un 5-0 (7-14, 24’) avant le penalty obtenu par Dazet et transformé par Kpodar qui met fin à la disette offensive (8-14, 25’).

Dans les cinq dernières minutes de cette première période, la JDA n’arrive toujours pas à trouver la faille en attaque, pas aidée par certaines décisions arbitrales. Les joueuses de Metz sont toujours aussi impériales en attaque et à la pause l’écart est de 9 points entre les deux formations (9-18). Les Dijonnaises, pourtant portées par une Deborah Kpodar efficace (5 unités), n’arrivent pas à gêner les flèches messines, symbolisées par les deux ailiers Flippes et Maubon (3 tirs gagnants chacune).

Une deuxième période de bien meilleure facture

Au retour des vestiaires, la JDA n’y arrive toujours pas : faute grossière de la capitaine messine Zaadi qui prend 2 minutes, mais Kpodar loupe son penalty et c’est Metz qui creuse l’écart en infériorité numérique (9-19, 33’). L’écart se stabilise autour de 10 points mais les Dijonnaises ( à une de plus ) n’arrivent pas à resserrer les rangs en défense, ni à être plus créative en attaque pour revenir sur les Lorraines. Après deux arrêts consécutifs signés Le Borgne, la JDA, à l’usure, inscrit 2 points consécutifs (par Kpodar, encore elle !) et provoque une nouvelle expulsion messine (13-21, 41’).

Prenant enfin la mesure de leurs adversaires (toujours en infériorité numérique), les Dijonnaises montrent plus de variétés dans le jeu. Au niveau défensif, il y a aussi du mieux, et c’est Sylla, en contre, qui réduit l’écart à +7 pour Metz. Galvanisé par les exploits de sa gardienne Lena Le Borgne qui réalise quatre arrêts consécutifs (dont une double parade exceptionnelle sur penalty, le Palais des Sports commence à croire en une remontée fantastique, d’autant que l’efficacité revient en attaque (37’, 16-23).

Le score est de 17-24 à l’entrée des 10 dernières minutes de la partie. Metz tient bon face à l’agressivité retrouvée des Dijonnaises mais Deborah Kpodar est dans un grand soir et inscrit son 9e but du match (19-25, 52’). La JDA revient à 5 points et Metz n’a plus la même facilité à perforer la défense des « Artistes ». Les cinq dernières minutes sont engagées des deux côtés et les deux formations se répondent avec toujours cet écart de 5 points (22-27, 58’). Metz resserre les rangs et retrouve des couleurs malgré les efforts de la JDA qui ne lâche rien.

Score final 23-29, les Dijonnaises restent scotchées à leur 8ème place et pourront regretter cette première période ratée où les Messines les ont totalement dominées. Le regain d’envie globale symbolisé par une meilleure défense et de meilleurs mouvements devant le but adverse n’aura pas suffi, même si les « Artistes » ont rivalisé avec les championnes de France au début du match et durant toute la 2ème mi-temps (remportée 14-11).

Prochaine échéance délicate, dimanche 12 janvier, face à une très bonne équipe de Fleury, actuellement 4ème du championnat.