La loi sur le dialogue social : « Mi-figue, mi-raisin » pour Pierre-Antoine Kern

Ce mercredi 22 avril, à la suite de l'assemblée générale, Pierre-Antoine Kern a été réélu, avec 100% des voix, à la tête du MEDEF Côte-d'Or. Lors de cette assemblée, il en a profité pour dresser le bilan de l'année écoulée et d'évoquer les projets futurs. Pierre-Antoine Kern a également parlé de la nouvelle loi sur le dialogue social, ne la trouvant pas assez ambitieuse.

23 avril 2015 à 0h11 par petit kevin

K6 FM

Ce mercredi 22 avril, à la suite de l'assemblée générale, Pierre-Antoine Kern a été réélu, avec 100% des voix, à la tête du MEDEF Côte-d'Or. Lors de cette assemblée, il en a profité pour dresser le bilan de l'année écoulée et d'évoquer les projets futurs. Pierre-Antoine Kern a également parlé de la nouvelle loi sur le dialogue social, ne la trouvant pas assez ambitieuse.

C'est ce mercredi que le ministre du travail, François Rebsamen, a présenté son projet de loi sur le dialogue social en Conseil des ministres. Chez les différents partenaires sociaux, cette loi n'est pas forcément bien accueillie. Pour le président du MEDEF Côte-d'Or, Pierre-Antoine Kern, est « une bonne chose dans la simplification » avant d'ajouter « mais le ministre n'est pas allé assez loin par rapport aux discussions que l'on a eu avec les partenaires sociaux qui n'avaient pas abouti. Pour nous, c'est un peu mi-figue, mi-raisin ».

Parmi les différentes mesures de ce projet, il y a la question d'une représentation pour les salariés des Très Petites Entreprises (TPE, moins de 11 salariés). Avec notamment la création d'un organe extérieur dans lequel les patrons et les salariés pourront discuter. Pour Kern, « ce n'est pas une révolution car il n'y aura ni d'ingérence des entreprises ni de syndicat dans les TPE. » Il regrette aussi que « ce ne se soit pas fait avec l'ensemble du dispositif que l'on souhaitait dans le cadre de la négociation. Notamment simplifier la vie des entreprises entre 10 et 50 salariés, ce qui, malheureusement, n'a pas été retenu. »

Durant cette assemblée générale, Pierre-Antoine Kern et le pôle ressources humaines du MEDEF Côte-d'Or ont également annoncé la création d'un site internet proposant des offres d'emploi de Côte-d'Or. Ce projet TEC Bourgogne 21 permettra aux entreprises de Côte-d'Or de proposer leurs offres d'emploi, de formation et de stage aux demandeurs de Côte-d'Or. Pour le financer, le MEDEF Côte-d'Or a fait le pari du financement participatif. Lancé la semaine sur le site My Major Company, le MEDEF a déjà récolté 75% de son financement, soit 1450�?� sur 2200�?�. Le président du pôle RH, Mikaël Pouille, espère que le site sera lancé avant le début de l'été.

Kevin Petit