Actualités locales

La ville de Dijon décroche son 5eme label éco-jardin

04 juillet 2018 à 18h50 Par Fabrice Aubry
Crédit photo : Photo@Dijon.fr

Après le jardin de l’Arquebuse, le parc de la Colombière, le lac Kir et la promenade de l’Ouche, la ville de Dijon décroche son 5ème label Écojardin avec la distinction officielle, il y quelques jours, des trois combes Serpent, Persil et Saint Joseph ainsi que du fort de la Motte Giron.

Cette reconnaissance valorise à nouveau l’engagement pris depuis plus d’une dizaine d’années par la ville de Dijon de devenir une référence écologique en France. Elle est le fruit d’une politique ambitieuse en matière d’environnement, de développement durable et de biodiversité pour la gestion des parcs et jardins : préservation de la faune et de la flore, abandon de tout produit phytosanitaire, usage raisonné de l’eau, éco-pâturage….. L’obtention de ce prix récompense également le travail et l’implication des services et équipes de la ville qui œuvrent en ce sens.

« L’arrivée du label Écojardin à Dijon depuis 2014 marque la volonté forte de la municipalité de s’orienter vers une gestion écologique des espaces verts. Il salue notre dynamique et notre stratégie dans un fleurissement plus naturel, dans la préservation de la biodiversité et dans des pratiques culturales plus respectueuses, en phase avec les enjeux environnementaux » François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole.

« Avec ce nouvel Écojardin d’une surface de 400 hectares, la ville de Dijon qui possède aujourd’hui 475 hectares d’espaces verts labellisés, ambitionne pour les années à venir de voir tous ses parcs, jardins et squares primés » Patrice CHATEAU adjoint au maire délégué à l’environnement.

Lancé en 2012, le label Écojardin décerné par l’association Plante & Cité qui fédère les collectivités les plus engagées dans la gestion écoresponsable de l’environnement, s’appuie sur une grille de 100 critères élaborés par un comité scientifique national. Reconnu pour sa qualité et son impartialité, il est attribué sur la base d’un audit pour une durée de trois ans.

Communiqué de la ville de Dijon