Lancement du projet régional HLM 2019-2024

Les assises régionales du logement social avaient lieu ce jeudi en présence notamment de marie-Guite Dufay, présidente de région et de Hervé LE BRAS, Démographe et spécialiste en histoire sociale. Il a été décidé de se doter d’un projet régional pour construire une approche concertée, adaptée aux territoires et s’appuyant sur les outils numériques.

15 novembre 2019 à 16h19 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

En 2015, l’Union sociale pour l’habitat (USH) de Bourgogne-Franche-Comté avait publié un Manifeste qui avait sensibilisé l’État, les pouvoirs publics et les collectivités territoriales à une autre politique de l’habitat dans les territoires dits «détendus».

Aujourd’hui, dans un contexte législatif et réglementaire très contraignant, l’USH BFC conçoit un projet régional portant sur la période 2019-2024. Il prend en compte des objectifs d’attractivité et de cohérence territoriales, de transitions énergétique et numérique, de performance des organismes Hlm, et du rôle central des clients de ces organismes dans les évolutions à venir.

L’attractivité est un maître-mot de ce projet : elle se comprend de manière globale en développant une réflexion de parcours résidentiel dans le cadre plus large de territoires où les questions de mobilité, d’emplois, de proximité sont socialement très importantes.

Sur un plan économique, le projet prend en compte le contexte lié à l’entrée en vigueur de la loi Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ÉLAN), à la Réduction du loyer de solidarité (RLS) et à la poursuite de politiques de décentralisation. Autant d’éléments qui imposent aux organismes Hlm de repenser leurs stratégies de fonctionnement. Cela passera notamment par le développement de nouveaux services et une diversification des activités.

Une chance pour la Bourgogne-Franche-Comté

Parvenir à relever ces défis implique d’envisager la construction de logements plus petits et urbains, de poursuivre les réhabilitations énergétiques, mais aussi de démolir une partie du parc de logements inadaptés. Cela passe également par le développement de services inédits et diversifiés, démontrant que les organismes Hlm sont détenteurs d’une expertise et d’un sens du territoire qui vont bien au-delà de la simple question du logement (promotion ou gestion immobilière, maîtrise d’ouvrage, aménagement, partenariats avec divers prestataires liés à la mobilité, à la réussite scolaire ou à la conciergerie…). Le tout en s’appuyant sur l’outil numérique et les multiples potentialités dont il est porteur. Le projet régional de l’USH de Bourgogne-Franche-Comté s’inscrit, sur ce point, dans une dynamique de convergence avec la Stratégie de cohérence régionale d’aménagement numérique (SCORAN).

L’outil numérique doit aussi être le levier de la mise en place, par les organismes Hlm, d’une gestion différenciée selon les caractéristiques sociales des territoires sur lesquels ils opèrent. Ainsi, entre les clients installés en ville et ceux éloignés des grands centres urbains, les besoins en services ne sont pas identiques et réclament donc le développement d’une offre différenciée. Cette gestion «au plus près» des attentes territoriales devrait impliquer des fonctionnements plus horizontaux et transversaux au sein des organismes concernés. Répondre à l’impératif du vieillissement de la population réclame également une réponse adaptée. La dynamique partenariale et la mise en commun de compétences entre différents acteurs paraissent, enfin, indispensables pour relever l’ultime défi du renouvellement des tissus urbains anciens.