Le Village de la réparation a lieu ce samedi

Dijon métropole et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat proposent ce samedi la cinquième édition du « Village de la réparation » dans le cadre de la « Braderie de printemps » organisée par la fédération de commerçants "Shop in Dijon".

11 mai 2018 à 4h01 par Fabrice Aubry

K6 FM

Les habitants de la métropole dijonnaise sont invités à apporter un objet à restaurer, à réparer ou à dépanner (clés de voiture, ordinateurs, télécommandes ou textiles) aux artisans présents sur le village. Techniciens et réparateurs spécialisés, cordonnier, tapissier décorateur ou couturière, montreront qu’une multitude d’objets se réparent. Certains pourront remettre en état et réviser gratuitement, dans la mesure du possible, les objets apportés. D’autres proposeront des démonstrations de leur savoir-faire ou une remise commerciale pour une réparation dans leur atelier. Une façon de donner une seconde chance aux objets et d’éviter le « jeter-racheter ».  

Cette opération de promotion de la réparation s’intègre dans le cadre des actions menées par Dijon métropole pour réduire et valoriser les déchets. En 2016, la collectivité a été lauréate du deuxième appel à projets «Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage ». Elle poursuit ainsi les actions développées dans le cadre du programme local de prévention des déchets et s’engage dans une démarche d’économie circulaire. Le «zéro déchet, zéro gaspillage» est un idéal à atteindre : ne pas gaspiller, limiter au maximum la production de déchets, réemployer localement, valoriser au mieux en respectant la hiérarchie des modes de traitement des déchets qui n’ont pu être évités, recycler, s’engager dans des démarches d’économie circulaire.

La collectivité a signé un contrat d'objectifs déchets et économie circulaire (CODEC) avec l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) Bourgogne Franche-Comté le 17 mars 2017 pour mettre en place un plan d'actions sur 3 ans. Ainsi, Dijon métropole s’engage à réduire de 10 % sa production de déchets entre 2010 et 2020 et à atteindre un taux de valorisation matière et organique de 55 % d’ici 2020.

Communiqué de la Ville de Dijon