Les conseils pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone

L'Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté nous a envoyé quelques informations et quelques chiffres concernant les intoxications au monoxyde de carbone en Bourgogne et les bons gestes à adopter en cas d'accident.

27 décembre 2017 à 8h25 par Fabrice Aubry

K6 FM

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, ou CO, augmentent. Chaque
année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. 

En Bourgogne-Franche-Comté, entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017, 44 épisodes intoxiquant 139 personnes
ont été constatés, nécessitant 112 admissions aux urgences, 29 hospitalisations et provoquant 2 décès. 

Il existe deux types d’intoxication :
-L’intoxication faible dite « chronique » se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la
fatigue.
-L’intoxication aiguë entraîne des vertiges, une perte de connaissance, une paralysie musculaire, des troubles du
comportement, voire le coma ou le décès. 

Les principales causes d'intoxication : 

un défaut d’aération
- des conditions météorologiques défavorables
- un défaut d’appareil ou de l’installation raccordée
- une utilisation inadaptée de l’appareil.

VOICI LES CONSEILS POUR EVITER UN ACCIDENT : 

1. Avant l’hiver, faire systématiquement intervenir un professionnel qualifié pour contrôler les
installations

2. Toute l’année et particulièrement pendant la période de chauffe, assurer une bonne ventilation du
logement

3. Utiliser de manière appropriée les appareils à combustion

Que faire en cas d’accident ?

> Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
> Arrêter si possible les appareils à combustion.
> Evacuer les locaux et les bâtiments.
> Appeler les secours : le SAMU (15), les pompiers (18) ou le numéro unique d’urgence européen (112).
> Ne pas réintégrer les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurspompiers.