Les inégalités homme-femmes se réduisent en Bourgogne-Franche-Comté

En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, l'INSEE a publié les derniers chiffres sur la parité homme/femme dans la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. Même si les inégalités tendent à se réduire, elles restent bien présentes, notamment dans le secteur de l'emploi.

8 mars 2016 à 3h29 par 45

K6 FM

En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, l'INSEE a publié les derniers chiffres sur la parité homme/femme dans la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. Même si les inégalités tendent à se réduire, elles restent bien présentes, notamment dans le secteur de l'emploi.

Certains chiffres sont plutôt parlants. �? commencer par la disparité salariale :

En 2012, le salaire net moyen en équivalent temps plein était de 25 071 �?� annuel pour les hommes. Celui des femmes était de 20 047 �?�. Une différence de plus de 5 000 �?� qui tend selon les premiers chiffres à se réduire mais qui reste symbolique d'une inégalité qui s'est installée durablement dans notre société.

Les difficultés rencontrées par les femmes sur le marché du travail s'accompagnent d'un moindre accès aux responsabilités dans la société. Les femmes occupent ainsi seulement 18 % des postes de cadres dirigeants dans la région et 22 % en moyenne nationale. Malgré la loi sur la parité de 2014, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des trois régions les plus éloignées de la parité dans les conseils municipaux : 38 % des conseillers municipaux de la région sont des femmes contre 42 % en moyenne nationale. Les hommes étant plus souvent placés en tête de liste, seulement 18 % des maires sont des femmes.

Autre signe d'une plus grande précarité de l'emploi, 12 % des femmes salariées occupent plusieurs postes. Cette multiactivité ne concerne que 5 % de leurs homologues masculins.

Hors de la sphère du travail, on remarque que les familles monoparentales sont majoritairement tenues par des femmes. Et ces dames ont une meilleure réussite scolaire que les hommes dans la nouvelle région : leur taux de réussite au BAC général en 2013 dépasse les 93% (90% pour les hommes) et  32% d'entre elles se retrouvent diplômées en études supérieures contre seulement 25% de leur homologue masculin.

Tableau parité homme femme BFC INSEE

 

Yoann Olid