Les Républicains 21 : le candidat dissident F.X. Dugourd exclu du parti

Dans un ultime appel à l'union derrière la candidate investie sur la 1ère circonscription de Côte-d'Or (Anne Erschens), le président des Républicains de Côte-d'Or annonce également l'exclusion du parti du candidat dissident, François-Xavier Dugourd. « Il a été considéré que son attitude constituait "une faute grave" ».

7 juin 2017 à 4h01 par 45

K6 FM

Dans un ultime appel à l'union derrière la candidate investie sur la 1ère circonscription de Côte-d'Or (Anne Erschens), le président des Républicains de Côte-d'Or annonce également l'exclusion du parti du candidat dissident, François-Xavier Dugourd. « Il a été considéré que son attitude constituait "une faute grave" ».

�? quelques jours du premier tour des élections législatives, la position de Rémi Delatte envers François-Xavier Dugourd n'était pas clair. Si la candidature de Dugourd en tant que candidat "de la droite et du centre" sur la 1ère circonscription contre sa collègue Anne Erschens avait fâché le président de la fédération 21 des Républicains, ce dernier n'avait jusqu'alors que "menacer" d'eventuelles sanctions (voir).

Ce mardi 6 juin, le couperet est finalement tombé : le chef des Républicains en Côte-d'Or a annoncé l'exclusion officielle du parti les Républicains de François-Xavier Dugourd pour 3 ans.

« La désunion nous fait courir un grand risque.[...] je me dois de porter à votre connaissance la décision prise récemment par le bureau politique de notre parti à l'égard d'une candidature dissidente. �? la demande de Bernard Accoyer, secrétaire général, une procédure disciplinaire avait été engagée à l'encontre de François-Xavier Dugourd. Ce dernier a été exclu par le bureau politique pour une durée de trois ans. Il a été considéré que son attitude constituait "une faute grave", qui "entretenait la confusion auprès des adhérents et des électeurs et portait préjudice à l'image du mouvement Les Républicains".»

 

Le président côte-d'orien termine en appelant à un soutien sans faille envers la candidate officiellement investie par le parti sur cette 1ère circonscription si importante : Anne Erschens. « Cette échéance sera cruciale, si nous voulons que la droite et le centre puissent assurer dans ce quinquennat le contrôle de l'action gouvernementale avec efficacité et détermination. Il est important de nous mobiliser et de nous rassembler derrière les candidats investis par Les Républicains. Dans la première circonscription, notre candidate est Anne Erschens, qui porte nos couleurs avec sa suppléante, Patricia Gourmand.»

Y.O.