Macron candidat à la présidentielle : « Il incarne le sursaut » selon François Patriat

Le sénateur de Côte-d'Or François Patriat, soutient de la première heure d'Emmanuel Macron et de son mouvement "En marche", se réjouit de  l'annonce officielle de la candidature à la présidentielle 2017 de l'ancien ministre ce mercredi. Entretien.

16 novembre 2016 à 9h20 par 45

K6 FM

Le s�nateur de C�te-d'Or Fran�ois Patriat, soutient de la premi�re heure d'Emmanuel Macron et de son mouvement "En marche", se r�jouit de  l'annonce officielle de la candidature � la pr�sidentielle 2017 de l'ancien ministre ce mercredi. Entretien.

Ce n'�tait pas un secret de polichinelle mais le bon moment pour porter encore plus loin le projet du mouvement En Marche �. Voil�, en quelques mots, la r�action de l'ancien pr�sident socialiste du Conseil R�gional de Bourgogne, devenu aujourd'hui s�nateur de C�te-d'Or, Fran�ois Patriat, � l'annonce officielle de la candidature d'Emmanuel Macron � l'�l�ction pr�sidentielle de 2017. L'ancien ministre de l'�conomie s'est d�clar� officiellement dans la course � l'Elys�e ce mercredi matin depuis Bobigny, dans le 93.

En regardant le parcours d'Emmanuel, il a une logique, une mont�e en puissance qui justifie cette candidature, � ce moment pr�cis� assure le s�nateur c�te-d'orien,  qui ne cache pas non plus sa satisfaction de voir autre chose que la primaire de la droite dans l'actualit� politique. Pour la gauche en revanche, c'est une nouvelle estocade. Sauf pour Patriat : � Citez-moi un candidat de la gauche qui envisage s�rieusement d'�tre au second tour... La primaire socialiste ne va servir qu'� d�finir qui dirigera le parti apr�s une d�faite. Macron se pr�sente au-del� des clivages,  il croit qu'il peut gagner.

Fran�ois Patriat sait que son candidat devra, et doit d�j�, faire face � de nombreuses critiques : morcellement de la gauche, jeunesse du mouvement... � On critique et on ne craint que ce que l'on redoute. Emmanuel se d�clare comme homme de gauche mais ne veux rassembler ni la gauche, ni la droite, il veut rassembler la France. C'est ce qui fait peur � ceux qui veulent rester dans leur petit c�nacle. 

Car ce qui pla�t � Fran�ois Patriat, c'est l'ambition de � refonder la d�mocratie et de porter un projet nouveau. Emmanuel Macron voit le monde tel qu'il est aujourd'hui, quand beaucoup appliquent des recettes d'il y a 10 ou 20 ans 

Le coup d'envoi a donc officiellement �t� donn� pour la campagne du candidat Macron. Localement, � les adh�rents c�te-d'oriens (qui sont un bon millier, nldr) vont se mobiliser tr�s fort comme il le font d�j� pour faire grimper le nombre de soutien et pour porter Emmanuel Macron, non seulement au second tour, mais � la victoire. On fera mentir les sondages.� assure Fran�ois Patriat, confiant.

Yoann Olid