Manifestation : Nouvelles dégradations en centre-ville de Dijon

En marge de la manifestation contre la loi El Khomri, qui a réuni entre 800 et 1500 manifestants ce jeudi à Dijon, les casseurs ont une nouvelle fois sévi. Malgré l'interdiction de circulation en centre-ville, une trentaine d'entre eux ont tagué les bâtiments, comme la mairie.

27 mai 2016 à 1h58 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

En marge de la manifestation contre la loi El Khomri ce jeudi � Dijon, les casseurs ont une nouvelle fois s�vi. Malgr� l'interdiction de circulation en centre-ville, une trentaine d'entre eux ont tagu� les b�timents et d�truit des vitrines.

La huiti�me journ�e de mobilisation contre le texte de r�forme du Code du Travail n'a pas �t� diff�rente des autres ce jeudi � Dijon. Malgr� les changements du trac� de parcours pour �viter les d�gradations en centre-ville (voir article), une trentaine de casseurs se sont gliss�s dans les rangs des manifestants et ont affront� les forces de l'ordre.

Pourtant, la mobilisation avait d�marr� dans le calme sous le drapeau de la CGT, place de la Lib�ration dans l'apr�s-midi. Empruntant la rue de la Pr�f�cture pour contourn�e l'hypercentre, le cort�ge a compt� jusqu'� 1500 personnes selon les organisateurs, avant d'arriver sur la place de la R�publique.

L�-bas, un cercueil a symboliquement �t� br�l� pour demander "l'enterrement pur et simple" du projet de loi El Khomri.

C'est au moment de se disperser que la situation s'est tendue. Plusieurs manifestants du mouvement Nuit Debout ont voulu retourner en centre-ville. Repouss� avec quelques jets de bombe lacrymog�ne, les casseurs sont rest�s aux abords des b�timents de l'hypercentre, et notamment � l'arri�re de la Mairie, qui a �t� tagu�e. Plusieurs vitrines de banque et de commerces ont �galement vol� en �clat sur leur passage.

Yoann Olid