Matchs truqués en Ligue 2 : Nîmes rétrogradé, Dall'Oglio rappelé à l'ordre

Pour avoir tenté d'arranger des matchs de Ligue 2 la saison dernière, le club de Nîmes a été rétrogradé d'une division par la commission de la Ligue de Football Professionnel. Un temps cité dans le dossier, le DFCO et son coach Olivier Dall'Oglio n'écoppe eux que d'un simple rappel à l'ordre.

18 mars 2015 à 3h18 par 45

K6 FM

Dans l'affaire des matchs présumés truqués en Ligue 2, le club du Nîmes Olympique, actuel 8e du championnat,  a appris hier sa rétrogradation en National pour la saison prochaine.


Une décision de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel pour avoir "tenté d'arranger des matchs", malgré le changement de direction du club. Le journal sportif L'�?quipe s'est fait écho des propos de Sébastien Deneux, président de la commission : «Ce qui est reproché au Nîmes Olympique, c'est à quatre reprises entre avril et mai d'avoir tenté par le biais de ses dirigeants ou de leurs proches d'arranger certaines rencontres et ainsi de frauder la morale et l'éthique sportive». Un décision dont le club pourra faire appel.


Parmi les autres équipes/personnes concernées par cette affaire, on retrouve également le club de Caen et le DFCO. Le club dijonnais notamment soupçonné pour les rapports entretenus entre le coach dijonnais Olivier Dall'Oglio et l'équipe nîmoise par laquelle il était passé.


Blanchi de tout soupçon après une audition de plusieurs heures lors de la sortie de l'affaire, le coach dijonnais a simplement écopé d'un rappel à l'ordre.


Toutes les sanctions :
- Rétrogradation d'une division de Nîmes Olympique à la issue de la saison
- Interdiction de prendre une licence à Serge Kasparian pendant 10 ans
- Suspension de toute fonction pour Jean-Marc Conrad pendant 7 ans
- Suspension de toute fonction pour Franck Toutoundjian (proche de Serge Kasparian) pendant pendant 2 ans
- Interdiction de prendre une licence à Michel Moulin (proche de Jean-Marc Conrad) pendant 10 ans
- Interdiction de prendre une licence à Mohamed Regragui (coach mental de Nîmes) pendant 1 an dont 6 mois avec sursis
- Suspension de toute fonction pour Kaddour Mokeddel (directeur commercial, de la sécurité et de la communication de Caen) pendant 2 mois
- Rappel à l'ordre pour Stéphane Rossi (entraîneur CA Bastia), Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon), Armand Lopes (président de Créteil) et Michel Milojevic (ami de Franck Toutoundjian).


Olid Y.