Musique : Jean-Michel Jarre va retrouver le Zénith de DIjon

Le 26 novembre prochain, le Zénith de Dijon va accueillir le pionnier de la musique électronique, Jean-Michel Jarre, pour une nouvelle tournée. Entretien avec le compositeur français, qui compte désormais plus de 40 ans d'activité et quelques 80 millions de disques vendus.

13 novembre 2016 à 16h49 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Le 26 novembre prochain, le Zénith de Dijon va accueillir le pionnier de la musique électronique, Jean-Michel Jarre, pour une nouvelle tournée. Entretien avec le compositeur français, qui compte désormais plus de 40 ans d'activité et quelques 80 millions de disques vendus.

Après plusieurs années loin des grosses scènes, Jean-Michel Jarre est de retour. Les Dijonnais, amoureux de la musique électronique du compositeur lyonnais, pourront le retrouver le 26 novembre prochain. Le nouveau double album "Electronica I & II,", sorti l'an passé sera présenté au Zénith à l'occasion de la tournée française de l'artiste. pour présenter le nouveau double album. Un album qui a demandé du temps, puisqu'on y retrouve de nombreuses collaborations, notamment avec Sébastien Tellier, Massive Attack, Gary Numan, M83 ou encore Christophe...

Au détour d'un café, nous rencontrons donc l'homme désormais connu dans le monde entier pour sa vision de la musique, impatient de retrouver son public : « �?a faisait un moment que j'étais pas remonté sur scène, j'enregistrais ce double-album Electronica en studio. Je suis donc ravi de remonter sur les planches, c'est ce qui me fait vibrer »

Pour cet amoureux de la nouveauté et de la création, pas question de faire comme tout le monde et de proposer un simple concert :  « J'ai vu que certains faisaient actuellement en concert ce que je faisais il y a 10 ou 20 ans... C'est donc le signe qu'il faut changer et innover » 

Pour son retour au Zénith de Dijon, Jean-Michel Jarre a donc prévu un univers visuel et sonore repensé, avec différentes couches et des effets 3D. « J'étais un peu septique, et puis finalement dès les répétition, j'ai trouvé ce principe des panneaux qui se superposent très innovant. �?a marche. » Côté musique, la promesse est là aussi à la nouveauté « J'avais envie de créer la bande son de l'histoire que les gens pourront s'imaginer dans leur tête en venant en concert. Quand la première chanson va démarrer, le public n'aura donc aucune idée de ce à quoi il va avoir droit » . Que ses fans se rassurent, ce concert sera aussi l'occasion de réentendre les classiques du compositeur, mais toujours « revisités pour la circonstance».

�? 68 ans, rien ne semble pouvoir arrêter ce travailleur acharné, cet amoureux de la musique. D'autant qu'il vibre toujours autant qu'à ses débuts lorsqu'il monte sur scène : « J'ai, et je touche du bois, la santé et toujours la même jubilation à monter sur scène. Je stresse toujours autant. La musique est une addiction, je me dis que je lui ai consacré plus de 80 % de ma vie».

Aujourd'hui, Jean-Michel Jarre porte plus que jamais l'étiquette de "père de la musique électronique". S'il a du mal à accepter ce compliment, il est surtout heureux de voir « que la technologie a démocratisé la création de ce genre de musique.Je suis mieux en phase avec la génération actuelle. D'où la collaboration de beaucoup de jeunes artistes à cet album, ils avouent être inspirés par moi, mais je le suis autant d'eux.»

Nul doute que Jean-Michel Jarre pourra mesurer à quel point il inspire jeune et ancienne génération d'amoureux de la musique, ce 26 novembre au Zénith de Dijon (acheter sa place).

Yoann Olid