Nouvelle carte des réseaux d'éducation : les Grésilles de Dijon en REP, le Chapitre de Chenôve en REP +

La ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé ce mercredi la nouvelle carte des réseaux d'éducations prioritaires en France. Identique en nombre de bénéficiaire, elle permet selon la ministre de mieux prendre en compte les difficultés sociales. Satisfaction des parents du quartier des Grésilles de Dijon : leurs écoles restent bien dans le dispositif.

18 décembre 2014 à 2h40 par 45

K6 FM

La ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé ce mercredi la nouvelle carte des réseaux d'éducations prioritaires en France. Identique en nombre de bénéficiaire, elle permet selon la ministre de mieux prendre en compte les difficultés sociales. Satisfaction des parents du quartier des Grésilles de Dijon : leurs écoles restent bien dans le dispositif.

"De notre point de vue, notre combat initial est en passe d'aboutir comme nous le demandons depuis le début... nous allons obtenir le "cas d'exception" que nous demandions..notre maintien en REP" nous confie Es Sbiti Kawthar, parent d'élève de l'école �?lémentaire York.

Réunis devant le rectorat de l'académie de Dijon ce mercredi, les  parents d'élèves ont appris le maintien officiel du quartier des Grésilles dans le réseau d'éducation prioritaire, comme l'avait finalement promis  la ministre de l'Education nationale après plusieurs semaines de mobilisation des parents d'élèves et des enseignants.

Une demi victoire pour les parents d'élèves, conscients du caractère exceptionnel de cette dérogation alors que les écoles du quartier ne respectent pas tous les nouveaux critères, comme la présence obligatoire d'un collège déjà placé en REP dans le secteur des écoles. "Demi" car les parents mobilisés n'oublient pas toutes les autres écoles qui sortent de ce réseau, comme celle d'Echenon. Une journée "Ecole-morte" avait par exemple été maintenue à l'école Champollion en soutien aux écoles "orphelines".

Car dans la refonte des réseaux opérés ces dernières semaines, certains établissements ne sont eux, plus soutenus. Dans cette nouvelle carte dévoilée hier, leur nombre est identique (1 082 réseaux) mais les conditions d'accès ont différé. Elles sont basée sur un nouvel indice social prenant maintenant mieux en compte les difficultés des quartiers.

« La nouveauté, c'est que désormais au lieu de distribuer aveuglément les moyens (...) on va prendre en compte les difficultés sociales et donner plus à ceux qui les cumulent », a expliqué Najat Vallaud-Belkacem sur TF1.

Des moyens qui vont également augmenter : 350 Millions d'euros supplémentaires seront investis dans ces réseaux.

Du côté des Grésilles, la mobilisation de ce mercredi permettait également d'espèrer secrètement un passage en REP+, réseau qui permet des moyens encore plus importants. Il n'en sera rien. 

En Bourgogne, un seul établissement bénéficiera de ce statut : Le collège du Chapitre à Chenôve.

En côte d'Or, il y aura donc 4 réseaux :

Jean Phillipe Rameau et Les Grésilles à Dijon, Louis Pasteur à Montbard seront en REP.

Le Chapitre de Chenôve en REP+

 

En tout, dans l'Académie de Dijon, 23 réseaux bénéficieront du label REP, et un seul du label REP+ en 2015.
.